Cameroun - Initiative/Guibaï Gatama (Mouvement 10 millions de Nordistes): «La double bipolarisation dans le pays tendait à donner l’impression que les nordistes étaient en train de se soustraire des débats qui engagent le devenir du Cameroun»

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Jul-2020 - 09h07   4832                      
2
Guibai Gatama archives
Le Directeur de publication de l’Œil du Sahel ne manque pas une occasion de repréciser les contours de ce mouvement qu’il a initié naguère, afin que l’opinion puisse définitivement l’intégrer comme une entité qui rassemble autour de l’identité nordiste.

Initiateur du «Mouvement 10 millions de Nordistes», Guibaï Gatama est comme contraint à chaque occasion de s’expliquer impérativement sur les contours de ce mouvement qu’il vient de lancer, et dont la tonalité a laissé transparaitre au sein de l’opinion une entité promotrice du repli identitaire, dans un contexte déjà déchiré par des guéguerres communautaristes incontrôlables. Que nenni !

Dans le quotidien Le Jour de ce lundi 20 juillet 2020, Guibaï Gatama a une fois de plus tenu à lever l’équivoque, et à contextualiser la naissance de son projet.

«Le constat de la double bipolarisation dans le pays tendait à donner l’impression que les nordistes étaient en train de se soustraire des débats qui engagent le devenir du Cameroun. Mais davantage, il y a la situation du Grand Nord ? Tous ces problèmes critiques qui touchent au développement de cette partie du pays, notamment l’absence des projets structurants, la question de l’eau, l’éducation…Nous devons parler, nous devons s’il le faut crier. Crier aussi fort et longtemps pour être entendus dans le cadre de la République parce que nous sommes des patriotes et des républicains», confie-t-il.

Au plus fort des querelles sans cesse galopantes entre l’ethnie Bamileké et le grand groupe Ekang-Beti, qui tend à scinder le pays autour d’idéologies à peine dissimulées, le «Mouvement 10 millions de Nordistes» apparaît comme un arbitre de ce jeu aux relents identitaires indéniables, en se positionnant à la fois comme le parasol des ressortissants de la partie septentrionale.

«Voir cette communauté s’inscrire dans l’échiquier national, avoir sa place dans le pays par le débat critique est mon seul projet. Les ressortissants du Grand Nord ont l’habitude d’être silencieux et certains le prennent pour de la faiblesse. On doit se faire violence pour commencer à embrasser les questions qui engagent la vie de la nation. Le Mouvement incarne une nouvelle ère», martèle le directeur de publication de l’Œil du Sahel.

Il insiste sur le caractère apolitique de son mouvement, et précise qu’il est républicain, et rassembleur autour de l’identité nordiste. «Notre logo porte les couleurs de notre pays, comme pour dire que nous nous inscrivons dans le République. Nous ne voulons ni effrayer ni épater les gens. Le Mouvement ne se dresse contre personne si ce n’est qu’il invite à un nouveau regard sur le grand Nord et les nordistes. Est-ce trop demander ?», renchérit-il.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique