Cameroun - Insécurité: Braquages en série dans les églises à l’Est

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Apr-2019 - 15h14   1358                      
2
cathedrale de Bertoua (c) archives
Plusieurs affirmations et dénonciations sont faites dans ce sens dans les colonnes du quotidien Emergence de ce 24 avril2019.

Le quotidien Emergence du mercredi 24 avril 2019 note que, les temples d’adoration sont devenus la proie des bandits dans la région de l’Est. Parmi les victimes, on dénombre plusieurs églises catholiques et églises presbytériennes camerounaises (EPC).

Quand ce ne sont pas les cambriolages, ce sont les vols ou les agressions qui secouent les «temples de Dieu». Emergence rapporte que tout a commencé dans l’église catholique de Tigaza, dans un quartier de l’arrondissement de Bertoua 1er, dans le département de Lom et Djerem. Dans cette église, la sacristie a été cassée  et une importante somme d’argent a été emportée par les malfrats. L’Abbé Jean Jacques  Meyong qui officie dans cette paroisse affirme que la somme de neuf cents mille FCFA a été prise dans le coffre-fort de l’église.

Quelques temps après, c’etait au tour de la paroisse Saint Esprit, de l’archidiocèse de Bertoua de subir ces affres. Ici, on a constaté la disparition d’objets liturgiques. Deux semaines plus tard, c’est la Cathédrale Sainte Famille de Bertoua qui était en pleurs. Les chrétiens de mauvaise foi lui avait rendu visite. Comme si cela ne suffisait pas, le lendemain, la boutique paroissiale de la même chapelle sera cambriolée. Les cambrioleurs emporteront plusieurs objets liturgiques et plus de 100 000 FCFA d’après les révélations de l’Abbé Ebah Mimbang, le responsable des lieux.

Quelques semaines après, c’etait au tour de l’Eglise Presbytérienne Camerounaise (EPC), paroisse de Bertoua située derrière le secteur militaire n°8 de recevoir les voleurs. Le pasteur Simon a déclaré dans les colonnes du journal que, «les appareils de sonorisation et une somme de plus de 250 000 FCFA ont été emportés». Le pasteur a également précisé que depuis 3 années qu’il officie dans cette église, c’est la troisième fois que sa chapelle subit ces coups des hors la loi.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique