Cameroun - Insécurité: Des gendarmes rattrapent des kidnappeurs d’enfants à Bafoussam (Ouest)

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Dec-2016 - 16h00   33814                      
3
Ville de Bafoussam Archives
Après trois mois de séquestration, deux enfants âgés de 5 ans ont regagné leur domicile.

C’est une affaire qui fait encore couler beaucoup d’encre et de salive à Bafoussam, dans la Région de l’Ouest du Cameroun. Des Gémeaux séquestrés depuis trois mois viennent d’être remis à leurs parents. Âgés de 5 ans, c’est depuis le mois de septembre 2016 qu’ils ont été kidnappés chez leur tante maternelle.

Le Quotidien Emergence édition du 13 décembre 2016 qui relaie aussi cette information indique que la grand-mère des enfants appelée Odette Mah, jusqu’au retour de ceux-ci, n’a eu de cesse de se lamenter: «Ces enfants sont tout ce qui reste de ma défunte fille décédée l’année dernière. Nous avons engagé une fouille même auprès du père de ces enfants qui n’était même pas marié avec ma fille. Malheureusement ce dernier m’a rassuré qu’il n’avait jamais vu les enfants et que lui-même était à leur recherche», a-t-elle témoigné.

C’est vendredi dernier qu’Odette Mah a retrouvé ses petits-fils dans une maison au quartier Bamendzi, précisément au niveau du Boulevard Evêché. Le Commandant de brigade de gendarmerie Tanga Engolo et son collègue l’adjudant Laurent Zang sont tombés ce jour-là sur une maison fermée. Les voisins alertés ont envahi celle-ci. Et c’est au même moment que la propriétaire est arrivée sur les lieux.

À la demande du Commandant, celle-ci a ouvert la maison ayant au préalable hésité à le faire. «Une fois à l’intérieur, l’on découvre deux enfants assis sur une moquette, avec chacun une ardoise à la main. Lorsque la grand-mère fait irruption dans la maison, ses petits-fils la reconnaissent et se jettent dans ses bras», raconte le Quotidien Emergence.

Au cours des interrogations, la femme va alors avouer qu’elle garde ces enfants depuis deux mois à la demande de son amant. À en croire son témoignage, celui-ci lui aurait dit que les enfants souffraient chez leur tante à Douala dans la Région du Littoral. À la question de savoir où se trouve ledit amant, celle-ci répond qu’il est en voyage. Pourtant les investigations des forces de l’ordre révèlent que ce dernier est en prison pour grand banditisme.

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique