Cameroun - Insécurité: Trois présumés kidnappeurs d’une femme qui réclamaient 3 millions de FCFA de rançon interpellés par la police à Douala

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jul-2021 - 15h34   5423                      
2
Voiture Police Camerounaise Archives
Ils seront présentés devant le procureur de la République près le tribunal de grande instance du Mfoundi le 14 juillet 2021.

Fin de cavale pour un gang de trois présumés kidnappeurs. Narcisse, 20 ans, Elvis, 21 ans alias « Owen », chef de gang et Yvan 20 ans sont aux arrêts après avoir enlevé Henriette, jeune dame de 23 ans le mois dernier à Yaoundé. Le trio désœuvré dans la vie, entre en contact par Facebook avec la victime très active sur les réseaux sociaux pour des questions d’argent. Quand ils se rencontrent physiquement,  la naïve est enlevée et conduite dans un lieu inconnu, afin de payer une rançon de 3 millions de FCFA pour sa libération.

D’après nos confrères de la Crtv qui rapportent l’information au journal de 13h du Poste national ce 13 juillet 2021, la sœur d’Henriette saisit par plainte la division régionale de la police judiciaire du Centre le 26 juin dernier pour enlèvement et séquestration. La police se met immédiatement au travail et l’exploitation des résultats des réquisitions adressées à l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (ANTIC), permet de localiser les suspects dans la ville de Douala.

Les diligences auprès des autorités judiciaires compétentes autorisent le déplacement de cinq éléments de la police judiciaire du Centre dans la capitale économique. Les trois suspects sont interpellés le 28 juin dernier à 3 h au quartier Makèpe Missoke avec entre autres un poignard, une seringue et un filon de cannabis. Henriette manifestement droguée, est retrouvée dans une chambre de fortune dans un état de fatigue extrême.

Une fois à Yaoundé, la jeune dame est internée à l’hôpital de police pour un check-up complet. Les trois présumés kidnappeurs spécialisés dans la cybercriminalité seront déférés devant le procureur de la République près le tribunal de grande instance du Mfoundi le 14 juillet 2021 pour jugement.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique