Cameroun – Insécurité : Un gang baptisé « Microbe » sème la panique et agresse des étudiants dans les campus de l’Université de Douala

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Nov-2019 - 06h46   5538                      
0
Université de Douala Archives
Les agressions au couteau et autres armes blanches sont devenues récurrentes dans et aux alentours des campus de l’Université de Douala.

 

Selon des témoins, les étudiants en comptabilité et finance ont été agressés dans leur salle de classe dans la nuit d’hier mercredi 06 novembre 2019. « La bande d’une dizaine de membres, surnommée microbe, ont agressé les apprenants. Certains ont été blessés. Les agresseurs sont repartis avec les biens et argent, appartenant à leurs victimes » affirme un étudiant.

Contactée pour en savoir plus, Irène Owono, de la cellule communication de l’Université de Douala, a fait savoir qu’elle n’était pas informée de cette agression. Elle indique cependant que le Recteur a pris récemment une décision qui interdit l’accès des motos-taxis au sein des campus. L’une des mesures prises pour lutter contre le phénomène des agressions.

L’attaque des étudiants de l’Université de Douala est monnaie courante. Témoignage. « Il y quelques temps, nos étudiants de communication ont été agressés vers 21 heures, en plein campus 1. Les délinquants ont traversé les murs de l'Université, côté du complexe sportif Nelson Mandela, afin d'opérer. Un délégué nous a également raconté comment ses camarades et lui avaient aussi été victimes d’agression. Un groupe de 30 jeunes les avaient encerclés, tout en intimant l'ordre de leur remettre leurs biens. Sous la menace des couteaux. Et l’un d’eux avait été effectivement poignardé au bras parce qu’il essayait de leur opposer une résistance. C'est pour vous dire que le phénomène d'insécurité à Douala est réel surtout avec ce pseudo-groupe nommé "Microbes" » relate un délégué des étudiants de l’Université de Douala.

Avant cette dernière attaque dans l’un des temples du savoir de la ville de Douala, les quartiers New-bell, Bepanda, Akwa, Bonamoussadi, Makepe, font partie des quartiers où les hors-la-loi ont cambriolé et agressé les populations ces derniers temps. C’est la preuve que les agressions sont en hausse dans la capitale économique.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique