Cameroun - Investissement Public: Le taux d’exécution du BIP a baissé de 10% au 1er semestre 2019

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Sep-2019 - 14h34   2856                      
2
Autoroute Yaoundé - Douala MINTP
Ce taux est de 42,27%, contre 52,31% au cours de la même période en 2018.

La première session du Comité national d’exécution physico-financière du Budget d’Investissement Public (BIP) du Cameroun au titre de l’exercice 2019,  s’est tenue  le 6 septembre 2019 à Yaoundé. La rencontre était présidée par  Rosette Ayayi, présidente de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale.

«Cette réunion statutaire a fait le point sur l’exécution physico-financière du Bip au cours des six premiers mois de l’exercice en cours. Il ressort des premiers échanges que le taux d’exécution physique au 30 juin 2019 est de 42,27%, contre 52,31% au cours de la même période en 2018. Soit une baisse de 10,04 points entre les deux périodes», relève le quotidien Le Jour dans son édition du mardi 10 septembre 2019.

Selon le Comité,  «les projets financés par les ressources internes (726,03 milliards de FCFA) ont été physiquement exécutés sur le terrain à hauteur de 39,25% au premier semestre 2019 contre 38,37% à la même période de l’année dernière, soit une hausse de 0,88 point. Cependant, l’exécution financière est de 33,90% au cours du premier semestre 2019 contre 46,47% l’année dernière, soit une baisse de 12,57 points».

En ce qui concerne l’exécution des projets financés par les ressources externes, soit 775 milliards de FCFA, des données collectées au terme du premier semestre de l’exercice relèvent que «l’exécution physique des projets sur le terrain est de 45,01% contre 63,39% à la même période en 2018, soit une baisse de 13,38 points; l’exécution financière, elle, est de 45,75% contre 63,39% à la même période l’année dernière, soit une baisse de 17,64 points».

D’après les explications du  Comité national d’exécution physico-financière du Budget d’investissement public, «plusieurs difficultés justifient la contreperformance observée dans l’exécution du Bip au terme du 1er semestre 2019. Ces difficultés sont inhérentes aux procédures liées à la commande publique et l’exécution physico-financières des projets du BIP».

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique