Cameroun - Investissement: Taux d’exécution du budget d’investissement public par région au 30 juin 2017

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Aug-2017 - 04h04   1129                      
0
Investissement au Cameroun Archives
Le comité technique national de suivi de l’exécution physico-financière du budget d’investissement public (BIP) a rendu publics le 8 août 2017 les chiffres des réalisations physiques du taux du budget d’investissement public par région

Il faut rappeler que la stratégie d’exécution du BIP visait trois objectifs: la contradiction des délais de démarrage de l’exécution du budget, l’appropriation optimale des procédures par tous les acteurs et l’intensification du renforcement des dispositifs de suivi de l’investissement public.

Les résultats obtenus jusqu’ici font constater une certaine amélioration. Selon les chiffres présentés par le comité national de suivi de l’exécution physico-financière de l’investissement public. A mi-parcours de l’exercice 2017 donc, l’on retient que le taux d’engagement est de 69,86% contre 56,91% au 30 juin 2016 et 47,02% en 2015. Le taux de liquidation à cette date est de 66,90% contre 53,83% en 2016 et 38,47% en 2015. L’ordonnancement quant à lui se situe à 66,63% contre 52,04% en 2016. Autant d’améliorations qui justifient le satisfecit du Comité national présidé par l’honorable Rosette Ayayi.

Chaque région du Cameroun a son taux de réalisation du BIP:

1- Adamaoua: 38,84%

2- Nord-Ouest: 37,20%

3- Est: 36,15%

4- Nord: 27,87%

5- Littoral: 25,96%

6- Sud-Ouest: 25, 96%

7- Ouest: 23,77%

8- Sud: 22 ,50%

9- Centre: 19,86%

10- Extrême-Nord : 17,89%

En date du 30 juin 2017, le taux d’exécution global du BIP s’élève à 52, 83% pour ce qui est de la réalisation physique, soit un recul de -2,29% par rapport à l’année 2016. L’année dernière, le taux de réalisation physique en date du 30 juin a connu une hausse fulgurante quittant de 39, 53% à 55,12% à la même période.

L’on se souvient que des réformes ont été engagées depuis 2016 pour une bonne exécution du BIP, malgré un environnement économique jugé défavorable. Il s’agit entre autres du renforcement du dispositif de préparation avec une attention accrue sur la maturation et la programmation des projets. La mise en place d’une collaboration de plus en plus étroite entre les ministères en charge de l’économie, des finances et des marchés publics contribue également aux bons résultats actuels. De même que des anticipations qui ont permis que l’exécution du budget de l’État démarre dès le 1er janvier 2017.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique