Cameroun - Jean-Bruno TAGNE après son limogeage de Canal 2: «Mon silence cachait mal un drame personnel et professionnel, certainement le plus violent de ma modeste carrière»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-May-2019 - 13h26   12079                      
9
Jean Bruno Tagne, Canal 2 International Archives
Le journaliste remercie tous ceux qui le soutiennent depuis son limogeage.

Il était resté jusque-là muet! Licencié de la chaîne de télévision privée Canal 2 International il y a un mois, l’ancien chef du service politique du quotidien Le Jour avait choisi d’observer le silence. Jean-Bruno Tagne s’exprime pour la première fois sur le sujet ce 9 mai 2019, sur sa page Facebook.

«Chers amis, Vous avez été très nombreux à m’écrire ces derniers temps pour essayer de savoir où était passée votre émission ‘‘La Grande Interview’’ et aussi pour vous enquérir de ma situation professionnelle. Je ne vous ai pas souvent donné de réponse claire parce que j’ai pour principe cardinal de ne pas me répandre publiquement sur les problèmes internes à l’entreprise qui m’emploie», écrit JBT, comme l’appellent affectueusement ses intimes.

L’ex-directeur général adjoint de Canal 2 International avoue qu’il a mal vécu sa mise à la porte. «Mon silence cachait mal un drame personnel et professionnel, certainement le plus violent de ma modeste carrière. Je n’en dirai pas plus pour l’instant...», fait-il savoir.  

Après trois années au sein de la télévision d’Emmanuel Chatue, JBT a été limogé le 9 avril 2019, officiellement pour «abandon de poste». Un motif fallacieux, selon le journaliste qui n’exclut pas de traduire le promoteur de Canal 2 en justice. En attendant, l’auteur de l’ouvrage «Programmés pour échouer», remercie tous ceux qui le soutiennent dans cette épreuve.

«Je préfère de tout cela garder le meilleur, les bons moments. Et j’en ai connu. Je remercie toutes celles et ceux qui m’ont témoigné leur sympathie. J’en suis profondément touché et je vous fais la promesse que mon « shutdown » ne serapas long. A bientôt», signe  Jean-Bruno Tagne.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique