Cameroun - Jean De Dieu Momo explique les sorties de Paul Biya sur les réseaux sociaux: «Le Président tire la sonnette d’alarme, car les loups prédateurs sont à la porte de notre pays, prêts à fondre sur notre peuple pour lui voler ses biens»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Apr-2019 - 05h27   5233                      
26
Jean De Dieu Momo Facebook Jean De Dieu Momo
Le ministre délégué auprès du ministre de la Justice appelle les Camerounais, surtout les jeunes, à barrer à la voie aux pressions extérieures sur le pouvoir de Yaoundé, dont le but est selon lui, le contrôle des richesses du Cameroun.

C’est le premier membre du gouvernement à prendre la parole à la suite des sorties médiatiques du Président de la République ces derniers jours. Jean De Dieu Momo analyse que Paul Biya tire la sonnette d’alarme sur le risque de chaos qui guette le Cameroun.

Le ministre délégué auprès du ministre de la Justice a, à cet effet, publié un message le 25 avril 2019 sur sa page, intitulé «Message crypté du Président Paul Biya». Il fait d’abord remarquer qu’«En moins d’une semaine, le Président a envoyé plus de cinq messages forts à son peuple. Ce fait inhabituel n’est pas anodin», dit-il.

«Le Président tire la sonnette d’alarme, car les loups prédateurs sont à la porte de notre pays, prêts à fondre sur notre peuple pour lui voler ses biens, son pétrole notamment, que le Président a protégé pendant 36 ans. Ces criminels qui utilisent une partie ignoble, ignorante, bête et traitresse de nos enfants, veulent profiter de l’âge du Président pour intervenir dans la succession au pouvoir et y placer celui qui va leur brader notre pétrole de Bakassi qu’ils convoitent depuis longtemps», soutient le président national du PADDEC (Patriotes Démocrates pour le Développement du Cameroun)

L’ancien opposant farouche à Paul Biya, devenu il y a quelques mois, un de ses plus fidèles laudateurs, fustige ensuite l’attitude d’une partie du peuple camerounais. «Malgré l’alarme donnée à notre peuple, une partie de notre jeunesse, surtout parmi ceux de la diaspora, prête le flanc aux voleurs internationaux pour voler nos biens. La Libye ne pourra plus jamais être comme du temps de Kadhafi, la RCA de l’empereur Bokassa a disparu et le Président Touadera se bat comme un beau diable pour faire renaître son pays de ses cendres. Si le plan machiavélique en cours de téléchargement réussit, le Cameroun va reculer de 100 ans et ne décollera plus jamais tant qu’ils auront le contrôle», prévient l’homme politique.

«Mes chers compatriotes camerounais patriotes je vous en supplie à genoux: réveillez-vous! Alarme alarme!!! Nous sommes en très grand danger. Si vous croyez que je suis un visionnaire, prenez très au sérieux mon avertissement. Chassons les prédateurs impérialistes et huons leurs soutiens internes. Et si après ça vous n’avez toujours pas compris, alors attendons-nous aux heures les plus sombres de notre histoire», conclut Jean De Dieu Momo.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique