Cameroun - Junior Binyam (Journaliste): «Je n’ai pas démissionné de la CAF mais, je quitte la CAF»

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Sep-2018 - 12h54   6989                      
6
Junior Binyam Archives
La dernière grande figure camerounaise au sein de la direction de la Confédération africaine de football au Caire en Egypte, quitte le navire moins de deux ans après la chute du géant Issa Hayatou, ex patron camerounais du football continental.

Ce dimanche 09 septembre 2018, qui marque le début d’une nouvelle semaine de travail en Egypte,  Junior Binyam va répondre présent à son poste de Chef du cabinet du Secrétaire général de la CAF. Un poste qu’il occupe depuis cinq mois, après avoir perdu le poste de Directeur de la Communication au sein de la même instance dirigeante du football africain, au profit de la malgache Nathalie Rabe.

Cependant, Junior Binyam va bientôt se mettre aux abonnés absents. Recruté à la CAF en septembre 2013 directement au poste de Directeur des Médias, le journaliste camerounais a pris la décision, après moult réflexions, de déclarer ses envies d’ailleurs.

«Je n’ai pas démissionné mais je quitte la CAF. Je suis encore à la CAF pour un moment afin de régler les détails relatifs à mon départ et transmettre aux personnes désignées les dossiers dont je m’occupais » a-t-il confié à Cameroon-Info.Net. Dans la foulée, le journaliste spécialisé dans la communication des organisations sportives tord le cou à la rumeur qui l’annonce comme démissionnaire.

En attendant de connaitre la prochaine destination professionnelle de Junior Binyam, notons que l’ancien Chef du département Communication et Marketing de la FECAFOOT, était la dernière grande figure camerounaise au sein de la direction de la Confédération africaine de football au Caire en Egypte, après le changement de régime survenu le 16 mars 2017 à la CAF. Ce jour-là à Addis-Abeba en Ethiopie, le géant Issa Hayatou, patron du football africain depuis 29 ans, est battu aux élections par le Malgache Ahmad, 20 voix contre 34.

Au mois de mai 2017, soit deux mois après son élection, le nouveau dirigeant de la CAF aavit fait le ménage autour de lui. Le tsunami déclenché par le successeur d’Issa Hayatou avait particulièrement emporté beaucoup de camerounais employés au sein de l’instance faitière du football continental…

 

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique