Cameroun - Justice: Amougou Belinga et Ernest Obama traînés devant les tribunaux pour "diffamation’’, "chantage’’, et ‘‘propagation de fausses nouvelles’

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 31-Jul-2020 - 07h05   6852                      
0
Ernest Obama et Amougou Belinga Capture d'écran
Paul Ayah Abine, l’ancien avocat général près la Cour Suprême a saisi la justice au moyen d’une citation directe contre l’homme d’affaires et son ex-employé.

Les deux pourraient bientôt se retrouver sur le même banc des accusés. L’homme d’affaires Jean-Pierre Amougou Belinga, propriétaire de la chaîne de télévision Vision 4, et le journaliste Ernest Obama, son ex-employé, qui ont récemment défrayé la chronique au sujet de leur différend, ont été traînés en justice.

L’un et l’autre font l’objet d’une citation directe déposée auprès du Tribunal de Première Instance de Yaoundé centre administratif à leur encontre par Paul Ayah Abine, l’ancien avocat général près la Cour Suprême, aujourd’hui à la retraite.

Dans son édition du 28 juillet 2020, l’hebdomadaire Kalara renseigne que le patron de l’ONG Ayah Paul reproche à MM. Amougou Belinga et Obama les faits supposés de ‘‘diffamation’’, de ‘‘chantage’’, et de ‘‘propagation de fausses nouvelles’’.

«Cette procédure judiciaire a été introduite le 5 mai 2020, peu avant que les deux collaborateurs se gâtent en public. En fait, la citation directe consultée par Kalara vise M. Ernest Obama en personne, ainsi que le représentant légal de la chaîne de télévision Vision 4 et le trihebdomadaire L’Anecdote, deux médias du groupe de presse L’Anecdote dont M. Amougou Belinga est le président directeur général et le directeur de publication», précise le journal.

Les faits querellés remontent au 5 janvier 2020. Alors présentateur de l’émission dominicale ‘‘Club d’Elites’’, Ernest Obama avait soutenu que «la fondation Paul Ayah est une organisation terroriste utilisée par les séparatistes pour acheminer, importer et distribuer les armes».

L’affaire a été appelée le 12 juillet dernier. L’occasion pour la partie civile de compléter l’identification de M. Obama. Le tribunal a programmé l’ouverture des débats le 12 août 2020.

 

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique