Cameroun - Justice: Deux policiers de l’ESIR au tribunal pour détention de drogue

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jul-2019 - 14h01   5356                      
4
Police camerounaise Archives
Ils sont écroués à la prison centrale de Kondengui depuis août 2017.

Didier Armand Tsague, inspecteur de police et Serge Freddy Biack, tous deux éléments de l’Equipe Spéciale d’Intervention (ESIR), une unité spéciale de la police camerounaise, sont en détention depuis août 2017 à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui pour trafic de stupéfiants.

Lors de la dernière audience tenue le 5 juillet 2019, le collège des juges du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Yaoundé, en charge de l’affaire, a décidé de requalifier les faits, rapporte l’hebdomadaire Kalara paru le 9 juillet.

Les mis en cause sont désormais poursuivis pour «détention de drogue», apprend-on. Ils plaident non coupables depuis l’ouverture du procès.

Selon le magistrat du parquet, cette décision est une perche tendue aux accusés en vue de leur donner la chance de bénéficier désormais d’une peine correctionnelle.

Mais ce dernier a regretté qu’en dépit de la souplesse des juges, les mis en cause ont persisté dans leur «mauvaise foi» en niant le faits qui leur sont reprochés et en refusant de parler devant la barre. C’est la raison pour laquelle le parquet requiert leur condamnation.

Les avocats des deux policiers soutiennent que leurs clients détenaient la drogue dans le cadre de leur travail. «Qui mieux qu’un policier qui traque les bandits, doit détenir le corps du délit qu’il a saisi dans le cadre de ses fonctions?», a demandé un des conseils de la Défense.

Ils demandent par conséquent la relaxe pure et simple des policiers. La décision des juges est attendue le 2 août 2019.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique