Cameroun - Justice: Marie Estelle Atiock, une footballeuse camerounaise de 31 ans, mise aux arrêts en Albanie pour fraude fiscale et cybercrimalité

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Jul-2021 - 13h52   11859                      
10
Marie Estelle Atiock CIN/Archives
Elle est accusée d'avoir détourné avec plusieurs de ses complices, la somme de 4 millions d'euros.

Des stades de football aux barreaux d'une prison albanaise. C'est le destin tragique qui se dessine progressivement pour Marie Estelle Atiock. La footballeuse camerounaise de 31 ans qui evoluait en Albanie, ainsi que plusieurs autres individus, dont un nigerian (cerveau de l'affaire) et 3 albanais , ont été arrêtés le week-end dernier et inculpés pour fraude fiscale et cybercriminalité. Dans le détail,  ils sont soupçonnés d'avoir commis des actions visant à mettre en place un système frauduleux de paiement via e-mail, qui transitait par des entreprises commerciales fictives.

A en croire le média albanais JOQ Albanie , des valeurs monétaires étaient transférées par des victimes pour des prestations fictives. Elles étaient ensuite retirées puis envoyées aux États-Unis. Le stratagème est en place depuis 2 ans, et s'étend dans plusieurs pays tels que l’Albanie, l’Allemagne, l’Angleterre, l’inde entre autres. Pendant cette periode, près de 4 millions d’euros ont été détournés. 

Depuis son arrestation, Marie Estelle Atiock clame son innocence. Si elle a admis qu'elle connaissait l'un des prévenus,  elle a tout de même indiqué qu'elle ne savait rien de ses activités criminelles. Toute en larmes lors de la première audience dans le cadre de cette affaire, elle a ensuite précisé qu'elle s'est rendue une fois dans une banque pour servir d'interprète à l'un des prévenus sous la demande du seul ami qu'elle avait dans cette bande. 

L'affaire est encore pendante devant le Tribunal de Première Instance de Tirana. Les accusés risquent gros, surtout que plusieurs preuves matérielles ont été saisies par les enquêteurs. 1 véhicule de marque Hyundai, 3 accessoires pour ordinateur portable, 11 téléphones portables, 20 cartes SIM, 2 accessoires pour tablette, 3 sceaux de sujet, 8 cartes de crédit/débit, 9 cartes mémoires. Divers autres documents tels que certificats bancaires, reçus bancaires, photocopies de passeports de citoyens albanais et étrangers, invitations à des titres de séjour, divers contrats notariés, procuration ont également été emportés.

Pour mémoire, désireuse d'évoluer en Europe, Marie Estelle a quitté Canon de Yaoundé où elle évoluait,  pour rejokndre l'Albanie.

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique