Cameroun – Kribi: Des militants du RDPC font la guerre au ministre Jules Doret Ndongo

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Aug-2021 - 09h48   10293                      
2
Jules Doret Ndongo, Ministre Délégué auprès du MINADT Archives
A la veille du début des opérations de renouvellement du sommier politique du département de l’Océan, deux camps s’affrontent à Kribi 2ème. Le ministre de la forêt et de la faune, élite du coin, est présenté comme une victime collatérale.

Dans le journal  de  7 heures de Radio Equinoxe de ce 6 Août 2021, le correspondant permanent de l’antenne à Kribi (département de l’Océan, région du Sud)  présente une situation de conflit au sein du RDPC dans le coin à la veille des opérations de renouvellement du sommier politique. L’on apprend  que banderoles comportant « des messages violents »  contre le ministre de la forêt et de la faune  Jules Doret Ndongo ont été saisis dans une imprimerie de Yaoundé. Notre confrère rapporte que  l’imprimeur interrogé par les services de renseignements a avoué avoir reçu « une grosse commande de banderoles et de Tshirts à livrer lundi prochain, veille de la marche projetée dans la ville de Kribi ». Lesdites banderoles portaient les inscriptions : «  Jules Doret Ndongo veut tuer le RDPC dans l’Océan », « où est passé le sommier de la section RDPC Kribi 2ème ? », « les intérêts du RDPC sont menacés dans l’Océan ». Radio Equinoxe  indique aussi que l’insigne du RDPC a été barré de la croix de Saint André « certainement pour montrer la gravité de la situation ».  

A l’origine de la situation de conflit que l’on déplore, il y a la validation du sommier politique du RDPC à Kribi 2ème. Notre confrère explique qu’une  « terrible »  guerre avait opposé deux camps au sujet de l’inscription des militants.  Le camp de Lucien Célestin Piado opposé au sénateur  Grégoire Mba Mba  depuis longtemps avait fait recruter plus de 2000 militants issus du Grand Nord. Celui de Mba Mba avait enrôlé un important nombre de militants sans valider les listes de ceux qui ne leur étaient pas favorables.  « Les correspondances diamétralement opposées sont  montées au comité central et le parti  semble tenir compte de tous ces militants pour faire face à une opposition de plus en plus exigeante à Kribi », fait savoir Radio Equinoxe.

Citant des « observateurs », son journaliste dit que les commanditaires des banderoles «  veulent annuler les listes qui ne leur sont pas favorables à Kribi 2ème en accusant injustement une personnalité qui n’est même pas candidat ». La ministre des postes et télécommunications Minette Libom Li Likeng désignée pour  superviser les renouvellements au sein du sommier du RDPC dans l’Océan va mettre les pieds dans un chaudron. L’on dit la haute hiérarchie du RDPC « préoccupée » et  les forces de sécurité en état d’alerte.  

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique