Cameroun - Kribi: Un cachalot de 20 mètres échoue sur la plage à la satisfaction des populations

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Jan-2021 - 15h06   20748                      
4
Une plage de Kribi archives
Mais les autorités les mettent en garde contre les risques de consommation de ce mammifère aquatique. Elles préconisent son incinération.

Des pêcheurs d’Ebebamboue, petite localité située à 14 km de Kribi ont découvert au petit matin de ce 30 janvier 2021, un énorme cachalot d’environ 20 mètres de long pour 5 tonnes de poids. Le mammifère aquatique a échoué sur cette plage non loin de Kribi, la cité balnéaire du Sud. D’après nos confrères de la CRTV, la radio publique, les pêcheurs pris de panique ont accouru au village et alerté le chef. « Quand ce poisson est arrivé, il n’était plus en parfait état. Il dégageait une forte odeur et sa queue était coupée », relate Franck Mbanga, le chef du village Ebebamboue.

Aussitôt saisies, explique-t-il, les autorités descendent sur les lieux. Mais quelques riverains informés ont dépecé la carcasse à 30% pour la consommation, en dépit de l’interdiction des autorités de consommer la chair de ce mammifère. Le chef du village précise que des villageois se sont précipités la nuit avec des haches et des tronçonneuses pour décapiter la carcasse.

Les autorités ont néanmoins réussi à dissuader les populations d’abandonner ce qu’elles considèrent comme une "manne du ciel" en ce début d’année. « C’est une première dans notre village. Pour certains, ils ont interprété cela comme un signe de bon augure », dévine le chef du village. Pour les autorités, l’incinération de ce grand mammifère aquatique est la solution au regard des risques qu’il peut occasionner en cas de consommation.

L’on se rappelle il y a une vingtaine d’années, un énorme cachalot avait échoué sur la plage de Ngoye, en plein cœur de Kribi en l’absence des dispositions actuelles. Les populations avaient alors consommé une partie de sa chair. Les témoins parlent de diarrhées survenues à l’époque, avant que le monstre marin ne reparte quelques années plus tard.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique