Cameroun - Kribi: Une Candidate au Baccalauréat accouche en plein examen

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Jun-2019 - 17h00   6105                      
8
Students Awaiting GCE Exams- Archives Wilson MUSA
Il s’agit de Miami, candidate au Baccalauréat A4 série espagnol, au lycée bilingue de Kribi.

Le quotidien La Nouvelle Expression en kiosque ce lundi 3 mai 2019 rapporte que, Miami une candidate au Baccalauréat A4 espagnol a accouché en pleine période d’examen. Alors qu’elle avait réussi à passer les épreuves de la première journée sans problème. «La jeune fille régulièrement inscrite en classe de Terminale A4 espagnol a été surprise par des contractions prénatales au deuxième jour de l’examen, alors qu’elle avait déjà achevé la première épreuve de la journée», peut-on lire dans le quotidien.

Le journal dit que, les surveillants de salle, voyant la jeune fille se tordre de douleur ont d’abord cru que s’était des manœuvres de tricherie, avant de se rendre à l’évidence que ce sont les douleurs pré-accouchement.

Convaincus que Miami était en proie aux troubles d’accouchement, les surveillants vont alerter le chef de centre. Ainsi, «un véhicule d’un professeur sera aussitôt transformé en ambulance de circonstance pour la maternité de l’hôpital de district de Kribi, où elle donnera naissance plus tard, à une jolie petite fille», note La Nouvelle Expression.

Notre confrère dit aussi que, le chef de centre d’examen baccalauréat du lycée de Kribi pour la session 2019, est resté formel: «la candidate Miami° 279, salle 212 est éliminée d’office, son absence lui vaut une note éliminatoire».

Pour la jeune maman, ce n’est pas grâve «je vais me rattraper l’année prochaine; la santé avant tout», a-t-elle déclaré dans les colonnes de La Nouvelle Expression. Consciente des douleurs de l’enfantement, la mère de Miami présente à son chevet, va déclarer à la suite de sa fille: «le bébé vaut de loin mieux qu’un papier de baccalauréat».

«Dans plusieurs établissements scolaires, les jeunes filles se pavanent avec les grossesses comme des trophées de guerre sans en être inquiétées… Pourtant… Le ministère des Enseignements Secondaires au Cameroun, dans la circulaire n°10/1/562/MINESEC/EPM/EP dispose que, toute lycéenne qui présente des signes extérieurs de grossesse, sera suspendue des cours et ne sera réadmise que si, après délivrance, elle satisfait aux conditions d’âge et de conduite», renseigne le quotidien.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique