Cameroun : La Camwater va investir 1,25 milliard de FCFA pour réhabiliter la station de traitement d’eau de Japoma à Douala

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Aug-2019 - 12h30   1641                      
3
Un centre de traitement de l'eau potable Archives
D’une durée de neuf mois, les travaux visent à alimenter en eau potable le complexe sportif et des logements sociaux de Japoma.

Au terme de son conseil d’administration tenu le 9 août dernier à Douala, La Cameroon water utilities corporation (Camwater), annonce un déblocage de 1,25 milliard de Fcfa pour réhabiliter la station de traitement d’eau potable de Japoma. Cet investissement vise  à alimenter en eau potable le complexe sportif et des logements sociaux de Japoma, zone située à l’entrée Est de la capitale économique.

Selon l’entreprise publique de production, de commercialisation et de distribution d’eau potable, la station de Japoma nécessite des travaux d’aménagements « urgents » pour son renforcement et sa sécurisation. Ils sont repartis en quatre lots. D’un montant 347, 85 millions de FCFA, le premier lot comprend entre autres, la fourniture de matériaux filtrants. Le second lot d’une valeur de 542, 82 millions FCFA, consiste aux acquisitions et installations de pompes doseuses et des électro-agitateurs. Il est également question de l’acquisition et installation d’un groupe électropompe d’eau traitée. Et enfin, la révision de deux groupes électropompes d’eau brute de ll0KW à SPl.

Quant au troisième lot, il prévoit la révision de l’environnement électrique des moteurs. Enfin le quatrième consiste en la fourniture et pose d’une conduite de refoulement d’eau brute de la Dibamba… La durée d’exécution des travaux est de neuf mois. Ils s’inscrivent dans la continuité de l’accroissement de la capacité de production d’eau lancée depuis neuf ans à Douala par Camwater. Depuis lors, une station de production de 150 000 m3/jour a été réalisée en deux phases, avec la mise en exploitation d’une première phase en 2010. La deuxième phase mise en service en 2014, avec la conduite de transport DN1200 qui traverse le Wouri, permet d’alimenter les populations de Bonaberi, situées dans le 4ème arrondissement de Douala.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique