Cameroun: La Lionne indomptable Augustine Edjangue Siliki interpellée par la police à Yaoundé pour violation des consignes gouvernementales de lutte contre le COVID-19

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Apr-2020 - 15h20   12442                      
7
Augustine Ejangue Siliki archives
Elle a été appréhendée au stade malien d'Anguissa, par des éléments du Commissariat de Sécurité publique du 3è arrondissement de la ville de Yaoundé, lors d’un match de football qui s’y déroulait en violation des mesures prescrites par le gouvernement.

La joueuse Augustine Edjangue Siliki, défenseure des Lionnes indomptables, a eu maille à pâtir avec la police le vendredi 3 avril 2020. Elle a fait l’objet d’une interpellation au stade malien d’Anguissa, où elle s’est retrouvée à l’occasion d’un match d’exhibition, par le Commissaire Principal du Commissariat de Sécurité Publique du 3è arrondissement de la ville de Yaoundé, Sanny Nguen en personne, en compagnie de quatre de ses éléments. 

À en croire une source au sein dudit commissariat, « le commissaire a été alerté aux environs de 15 heures par des personnes sur le terrain de ce cas de violation des mesures gouvernementales, en l’occurrence celle interdisant les regroupements de plus de 50 personnes et même la suspension de toutes les activités sportives. Il y avait près de 400 personnes au stade malien, où un mini tournoi de football avait été organisé à l’occasion de l’anniversaire de quelqu’un sur qui nous n’avons pas pu mettre la main, puisque les gens ont pris la fuite. On a interpellé quelques-uns parmi lesquels la joueuse des Lionnes », susurre notre informateur, sous couvert d’anonymat.

Edjangue Siliki, par ailleurs vice-capitaine des Lionnes, a été conduite au Commissariat ainsi que les autres personnes interpellés, où elle a fait l’objet d’audition, avant d’être relaxée plus tard, après sa déposition. « Elle nous a dit qu’elle était en train de faire son footing, et en la voyant habillée en survêtements, on a jugé que ce qu’elle disait avait du sens. C’est pour ça qu’on l’a libéré », renchérit notre source qui ajoute que le patron du Commissariat a tout de même ordonné la saisine des filets et des ballons, faute d’avoir pu mettre la main sur l’organisateur.

La Lionne indomptable se serait donc retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Ce qui aurait semblé curieux, ce d’autant plus que quelques jours avant, elle est intervenue dans une vidéo de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), en compagnie d’autres Lionnes et même des Lions, pour sensibiliser sur cette maladie.

 

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique