Cameroun: L’Ambassadeur américain n’a pas été expulsé de Yaoundé.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-May-2018 - 12h02   13648                      
33
L'Ambassadeur des USA et le MINREX Archives
Le chef de la mission diplomatique des Etats-Unis d’Amérique au Cameroun, a quitté Yaoundé pour un bref séjour dans son pays.

Quelle coïncidence ! hier mercredi 23 mai 2018, pendant que les médias du gouvernement camerounais multipliaient la lecture d’un communiqué du ministre des relations extérieures rendant public la réaction du gouvernement camerounais suite aux propos controversés de l’Ambassadeur américain au Cameroun, ce dernier quittait Yaoundé à destination des Etats-Unis d’Amérique.

Si dans son communiqué de rappel à l’ordre, le ministre des relations extérieures n’a pas fait allusion à un éventuelle expulsion du chef de mission diplomatique américaine, certains journaux et une frange de la population ont vite fait de lier le voyage de Peter Henry Barlerin à la sortie musclée du gouvernement camerounais.

« C’est faux. Simplement, il s’agit d’une simple coïncidence. Le voyage de l’Ambassadeur était programmé depuis longtemps et les autorités camerounaises étaient bien au courant de ce déplacement. Il en a pour 14 jours et il reviendra reprendre ses fonctions à Yaoundé » explique une source en service à l’Ambassade des Etats-Unis à Yaoundé. 

Les relations entre le Cameroun et les Etats-Unis sans nuages jusqu’à une période récente, ne sont pas au beau fixe depuis la semaine dernière, suite aux propos controversés de Peter Henry Barlirin sur la longévité au pouvoir du président camerounais et sur l’armée camerounaise engagée dans une guerre qui dure depuis près de deux ans contre les séparatistes dans les Régions anglophones

Pour ceux qui doutaient encore, le gouvernement camerounais confirme qu’après avoir été reçu en audience le jeudi 17 mai 2018 par le Chef de l’Etat Paul Biya, l’Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun a fait une communication le vendredi 18 mai dans laquelle il a d’une part accusé l’armée camerounaise d’assassinats ciblés dans la guerre contre les terroristes sécessionnistes des Régions anglophones du Sud-Ouest et Nord-Ouest et, d’autre part, l’Ambassadeur du pays le plus puissant du monde a suggéré à Paul Biya qui a déjà passé 36 ans au pouvoir, de ne plus être candidat à sa propre succession lors de la prochaine élection présidentielle.

Quatre jours après les déclarations de Peter Henry Barlerin qui ont fait tache d’huile non sans susciter des réactions controversées, le ministre des relations extérieures a publié à son tour un communiqué hier mercredi 23 mai 2018 pour informer le public qu’il a convoqué le mardi 22 mai, l’Ambassadeur américain pour lui faire part de « la vive désapprobation du gouvernement camerounais » après la démarche du diplomate américain « qui viole tous les usages diplomatiques en la matière ainsi que les règles de civilité et de droit tant dans la forme que le fond ».

Apres avoir rappelé à son interlocuteur américain la confidentialité et la réserve qui doivent encadrer les relations entre deux pays amis, le ministre des relations extérieures dit avoir reproché à son hôte, « ses allégations totalement infondées sur le comportement des forces de défense et de sécurité du Cameroun qui malgré un harcèlement quasi quotidien, et de fortes pertes humaines et matériels, ont constamment gardé à l’esprit avec professionnalisme et rigueur les règles d’engagement et du droit international humanitaire dans un souci de préserver la vie, la liberté des citoyens et leurs biens, ainsi que la paix, la stabilité et l’intégrité territoriale du Cameroun».

Au sujet de la longévité de Paul Biya au pouvoir, le ministre Lejeune Mbella Mbella mentionne dans son communiqué qu’il n’a pas manqué l’occasion de signifier à son interlocuteur que « le président Biya est le garant de la stabilité et de la constitution du Cameroun ». Ainsi, le diplomate américain « a été invité à respecter le peuple camerounais, notamment sa liberté souveraine dans le choix de ses dirigeants au premier rang desquels, celui chargé de diriger l’Etat » a précisé le ministre des relations extérieures.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique