Cameroun: Le ministre des Enseignements Secondaires confirme à demi-mots la thèse du tribalisme avancée pour justifier l’assassinat à Foumban du proviseur Charles Etoundi.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Sep-2017 - 17h19   6508                      
14
Jean Ernest Ngalle Bibehe, MINESEC Archives
"Le ministre des enseignements secondaires condamne avec la dernière énergie cet acte odieux, crapuleux et barbare qui met en mal l’intégration nationale et le vivre ensemble que le chef de l’Etat son excellence Paul Biya appelle pourtant de tous ses vœux".

Le ministre des enseignements secondaires a publié ce lundi 25 septembre 2017 un communiqué pour condamner l’assassinat du proviseur du Lycée bilingue Sultan Ibrahim Njoya de Foumban.

Le professeur des Lycées d’enseignement général Charles Etoundi, proviseur du Lycée bilingue de Foumban a rendu l’âme dans la matinée du samedi 23 septembre 2017 à l’hôpital régional de Bafoussam. Il n’a pas survécu à ses blessures après avoir reçu plusieurs coups de couteau de la part des inconnus qui ont débarqué à son domicile à Foumban dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 septembre.

Les interprétations autour de ce décès tragique qui suscite l’émoi dans tout le pays, font croire que Charles Etoundi, a été victime d’un règlement de compte doublé du tribalisme de la part de « ceux qui ne veulent pas un étranger à la tête de cet important lycée du département du Noun».

Le ministre des enseignements secondaires confirme à demi-mots cette thèse dans le communique qu’il a publié ce lundi 25 septembre 2017 pour condamner cet assassinat.

«Le ministre des enseignements secondaires condamne avec la dernière énergie cet acte odieux, crapuleux et barbare qui met en mal l’intégration nationale et le vivre ensemble que le chef de l’Etat son excellence Paul Biya appelle pourtant de tous ses vœux.

Tout en adressant ses sincères condoléances à la famille du disparu, le ministre des enseignements secondaires appel au calme toute la communauté éducative et la rassure une fois de plus quant aux mesures prescrites par le gouvernement à l’effet de protéger les intervenants de la chaine éducative» a écrit le ministre Jean Ernest Ngalle Bibehe

SUR LE MEME SUJET:





Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique