Cameroun : Le ministre Ousmane Mey à Kousseri pour le lancement d’un Projet de développement Rural en compagnie des ministres Taiga et Mounouna Foutsou.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Oct-2018 - 15h40   1355                      
1
Au Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, l’on indique que la lutte contre la pauvreté est à la base du projet de Développement Rural Intégré Chari-Logone qui amorce sa deuxième phase ce jeudi 4 octobre 2018.

 

Trois membres du gouvernement sont à Kousseri, chef-lieu de la Région de l’Extrême-Nord et ville frontalière du Tchad. En effet, Alamine Ousmane Mey, le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, préside ce jeudi 04 octobre 2018 à Kousseri, la cérémonie officielle de lancement de la deuxième phase du Projet de Développement Rural Intégré Chari-Logone (PDRI-CL II).

A cette occasion, le ministre Ousmane Mey aura à ses côtés, Dr Taiga, le ministre de l’Elevage, des pêches et industries animales et le ministre Mounouna Foutsou de la Jeunesse et de l’éducation civique. Au MINAT, l’on apprend que ce Projet, financé par la Banque Islamique de Développement, s’inscrit dans mise en œuvre de la Stratégie de Développement Rural et du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE). La mise sur pied de ce projet a pour but de mettre à niveau des chaînes de valeur porteuses devant créer la richesse, résoudre le problème d’insécurité alimentaire, réduire la pauvreté et surtout créer des valeurs ajoutées afin d’accroître le PIB du Cameroun.

Après l’exécution de la première phase de 2010 à 2015 jugée satisfaisante, le Gouvernement du Cameroun, à travers le Ministère de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire et la Banque Islamique de Développement (BID), ont décidé de s’engager dans cette deuxième phase, pour pérenniser les acquis et renforcer davantage les systèmes de production et de transformation des produits agro-pastoraux et halieutiques dans le Département du Logone et Chari. Par ailleurs, ce projet répond aux préoccupations de développement de l’ensemble des zones impactées par les actions nocives de la secte terroriste Boko Haram qui a sévi pendant plus de trois ans dans la région du bassin du Lac Tchad.

Cette deuxième phase s’exécutera de 2019 à 2021, à travers cinq composantes pour un montant de près de 17 milliards de FCFA. Comme lors de la première phase, un accent sera mis sur le développement des infrastructures rurales, l'agriculture et l'Elevage. Objectif à terme : améliorer les conditions de vie et les revenus des populations rurales dans le département du Logone et Chari.  

Parmi les résultats de la première phase, figurent en bonne place la construction des infrastructures de base telles que les salles de classe, les centres de santé, les forages, les aires d’abattage, les ponts, les périmètres irrigués, la formation des populations dans les domaines de l’agriculture et l’élevage et l’octroi des microcrédits aux groupes de femmes et de jeunes.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique