Cameroun : Le MRC accuse le régime et les pro-Biya de fomenter l’agression de Maurice Kamto pendant son séjour en Europe.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Dec-2019 - 12h16   19666                      
63
Maurice Kamto archives
« Dans cette perspective funeste, outre leur plan d’action au Cameroun, le MRC est au courant d’une action qui se prépare en Europe avec l’appui logistique des Ambassades du Cameroun, en particulier l’Ambassade du Cameroun en France » a écrit le secrétaire général du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) dans un communiqué publié ce samedi 7 décembre 2019.

 

Le patron de l’administration de cette formation politique d’opposition, affirme que des extrémistes du régime au pourvoir à Yaoundé, ont projeté attenter à la vie du leader du MRC pendant son séjour sur le vieux continent.

« Ayant eu connaissance du déplacement du président en Europe, ces extrémistes ont décidé d’organsiner son agression. Pour ces partisans du régime qui appellent à la guerre civile généralisée dans le pays, afin de conserver le pouvoir et donc de préserver égoïstement leurs avantages et privilèges scandaleux, l’élimination du président Maurice Kamto est devenue un impératif. Dans cette perspective funeste, outre leur plan d’action au Cameroun, le MRC est au courant d’une action qui se prépare en Europe avec l’appui logistique des Ambassades du Cameroun, en particulier l’Ambassade du Cameroun en France » écrit le SG du MRC a l’attention du peuple camerounais et de la communauté internationale.

Dans la foulée, il n’a pas manqué de rappeler « les révélations faites par le Président Maurice Kamto, lors de la conférence de presse du 25 novembre 2019 à Yaoundé, sur le projet d’assassinat pesant sur lui-même, sur Messieurs Christian Penda Ekoka, Albert Dzongang et quelques autres cadres » de son parti.

Libéré le 05 octobre 2019 après neuf mois d’emprisonnement pour avoir organisé des manifestations contre le gouvernement, interdites par les autorités, Maurice Kamto, est en France pour des raisons professionnelles.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique