Cameroun: Le transit du pétrole nigérien rapportera 540 milliards de FCFA à l’Etat

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Apr-2018 - 11h55   4988                      
5
Pipeline Tchad-Cameroun Archives
Le début des travaux de construction du pipeline Niger-Tchad-Cameroun long de 2100 km au quatrième trimestre 2018 permettra d’ici les trois prochaines années, l’exportation du brut nigérien à partir du port de Kribi.

Selon les termes de l’accord bilatéral signé en septembre 2013 entre le Cameroun et le Niger, fixant les conditions de transit sur le territoire national des hydrocarbures en provenance du Niger, il est stipulé que le Cameroun percevra un montant 618 FCFA par baril de pétrole pour éviter les fluctuations des cours du baril sur le marché international. Au bout de 30 ans d’exploitation, ce sont 540 milliards de FCFA qui seront reversés dans les caisses de l’Etat.

Pour la réalisation de ce projet, des services compétents du ministère de l’Eau et de l’Energie (MINEE) ont précisé que concrètement, «le Niger construira 600 km de pipeline qui seront raccordés au 1500 km de l’oléoduc Tchad-Cameroun, d’où au final, une distance totale de 2100 km».

Les travaux qui seront financés par la Chine, seront réalisés par une entreprise chinoise, en l’occurrence, China national peutroleum corporation (CNPC), déjà très active au Tchad.

Une confirmation qui intervient une semaine après l’annonce faite par le ministre nigérien du Pétrole Foumakoye Gado, qui avait affirmé que «le lancement des travaux de construction de l’oléoduc débuteront en fin 2018. Il permettra d’évacuer le brut nigérien vers le Tchad voisin. Puis l’acheminer vers l’oléoduc Tchad-Cameroun, jusqu’au port camerounais de Kribi».

Initialement prévu pour 2013, disposer de cet oléoduc pour le Niger, est aujourd'hui une nécessité sinon une urgence. Le pays produit actuellement vingt mille barils de pétrole par jour mais a récemment signé un accord d'exploitation d'un second puits avec la China national petroleum corporation, dans l'Agadem, où le groupe extrait le pétrole depuis 2011.

Selon le ministre nigérien, l'exploitation du nouveau puits est prévue au plus tard fin 2018 et devrait permettre au Niger de produire 90.000 barils supplémentaires par jour pour atteindre une production globale de 110.000 barils par jour.

Aujourd'hui, la production pétrolière du Niger est acheminée par des pipelines jusqu'à Zinder (centre-sud nigérien), où il est raffiné. Le pays est connu comme l'un des plus pauvres du monde malgré sa richesse en or et en uranium. Depuis 2011, il est devenu un pays producteur de pétrole même si ce n'est qu'à petite échelle.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique