Cameroun: Le transporteur ferroviaire CAMRAIL installe ses premiers passages à niveau automatisés

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Jun-2018 - 04h45   3733                      
2
Train Camrail Archives
L’objectif est de réduire sensiblement les accidents dans ces lieux de rencontre entre la chaussée et le chemin de fer.

Le premier passage à niveau automatisé est désormais installé depuis quelques mois à PK 5 à Douala. Selon la Cameroon railways (CAMRAIL), ces infrastructures de sécurité sont actuellement en construction dans les localités de Nyala, toujours dans la capitale économique. La ville de  Yaoundé n’est pas en reste avec des passages à niveau automatisés qui seront construits près de l’Hôpital Général, à l’Ancien Abattoir et à Obobogo. Le concessionnaire du chemin de fer camerounais précise qu’elles seront dotées d’équipements de signalisation lumineuse, de signaux acoustiques et de quatre demi-barrières sur la chaussée.

Concrètement, un signal lumineux vert indique au conducteur du train que le passage à niveau est correctement fermé. En ce moment-là, la traversée est permise. Lorsque ce feu est éteint, le conducteur doit obligatoirement s’arrêter. Celui-ci dispose d’une distance de freinage suffisante pour voir le feu et s’arrêter juste avant le passage à niveau. Le conducteur doit ensuite attendre la fermeture manuelle de la route, ou la présence d’un agent de sécurité avant de s’ébranler.  La construction de ces équipements innovants de sécurité vise à réduire sensiblement les accidents sur la voie ferrée.

Selon les statistiques de CAMRAIL, 110 incidents en moyenne ont été enregistrés sur la période 2005-2017 aux passages à niveau dans le pays, causant 36 morts et 46 blessés. A l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation aux passages à niveau et la journée mondiale de sécurité routière aux passages à niveau célébrées les 2 et 3 juin derniers, le transporteur ferroviaire a sensibilisé les populations riveraines du rail, à s’approprier les nouveaux passages à niveau automatisés. Il exhorte par ailleurs les usagers de ne pas les vandaliser.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique