Cameroun – Législation du travail: Le bureau camerounais de l’agence de presse Chine Nouvelle, fonctionne dans l’illégalité

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Mar-2019 - 20h59   2785                      
0
Ambassade de Chine à Yaoundé Archives
Selon le Journal Repères du Lundi 25 mars 2019, l’agence chinoise n’a jamais obtenu un accord de siège qui lui donne le droit d’exercer en toute légalité ses activités au Cameroun

Cette affaire délictueuse n’est pas la seule dans laquelle Chine Nouvelle est impliquée. En effet, selon le Journal Repères, un employé de l’agence de presse chinoise a récemment trainé son employeur  en justice, pour non respect du contrat de travail qui lie les deux parties. Le 11 mars 2019, lors de l’une des multiples audiences relatives à cette affaire, Me Fojou Pierre l’un des avocats de Chine Nouvelle, a fait des déclarations surprenantes. Pour essayer d’obtenir l’annulation de la procédure  judiciaire ouverte à l’encontre de Chine Nouvelle, l’avocat déclare que «l’agence de presse Gouvernementale Chine Nouvelle, simple antenne de l’ambassade, assure e supervise le recrutement du personnel dont elle a besoin. Lequel personnel est immédiatement placé sous la direction de l’Ambassade de Chine au Cameroun, laquelle assure leur affiliation et le paiement de leurs cotisations à la CNPS».

Toute chose qui laisse comprendre que Me Fojou veut faire croire que l’institution qui mérite d’être attaquée dans cette affaire c’est l’Ambassade de Chine et non Chine Nouvelle. Pourtant, selon des informations relayées par le journal Repères, les deux institutions chinoises sont de connivence.

C’est en voulant démêler le vrai du faux que nos confrères sont tombés sur une information d’une importance capitale. Selon un fonctionnaire du Ministère des Relations extérieures, « L’agence n’a jamais obtenu un accord de siège qui lui donne le droit d’exercer légalement ses activités au Cameroun. L’absence de cet accord suppose que depuis son installation, dans notre pays, elle évolue dans la clandestinité ou en vertu de la tolérance diplomatique au regard de l’importance des relations avec la Chine  le Cameroun. Et s’il est vrai que c’est l’ambassade qui recrute et paie le personnel travaillant pour le compte de l’agence de presse, cela veut clairement dire que celle-ci n’a jamais payé ses impôts».

Pour l’heure, l’ambassade de chine n’a pas encore officiellement réagi  par rapport à ces différentes actualités.

 

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique