Cameroun - Législation: Le parlement adopte une loi contre le tribalisme

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Dec-2019 - 13h25   8833                      
61
Assemblee Nationale A. N.
Le texte a été voté le 29 novembre 2019 au cours d’une plénière à l’Assemblée Nationale.

Les députés de l’Assemblée Nationale, réunis en plénière le 29 novembre 2019, ont adopté le projet de loi portant modification de l’article 241 du Code Pénal.

«Cet amendement en rapport avec la lutte contre les discours haineux et le tribalisme au Cameroun», note le quotidien Cameroon Tribune en kiosque le 2 décembre 2019, intègre dorénavant “l'outrage à la tribu".

Laurent Esso, le ministre de la Justice qui défendait le texte devant les élus, a indiqué que la montée ces derniers temps, du tribalisme dans l’espace public, surtout au niveau des réseaux sociaux, pourrait compromettre la sécurité, la cohésion sociale et le vivre ensemble.

«Nous utilisons des mots qui vont au-delà de notre propre entendement pouvant heurter certains esprits sensibles. Ils constituent des troubles à l'ordre public», a-t-il déclaré.

Ainsi, toute personne reconnue coupable de propos haineux à caractère tribaliste, sera désormais punie d'un emprisonnement d’un à deux ans et d'une amande comprise entre 300 000 FCFA et trois millions de FCFA.

Le texte propose des sanctions plus élevées lorsqu’il s’agit des fonctionnaires,   les leaders politiques et religieux, les membres d’organisations non gouvernementales (ONG) les hommes de médias. 

Le journaliste reconnu coupable d’outrage à la tribu par voie de presse, pourra ainsi verser une amende allant jusqu’à 20 millions de FCFA.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique