Cameroun - Libération des prisonniers Beti: Selon le MANIDEM, la lettre des Patriarches du Mfoundi à Paul Biya est «politiquement scandaleuse dans le contexte socio-politique actuel»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Sep-2017 - 11h27   1964                      
2
Anicet Ekane, militant du MANIDEM Archives
Le Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (MANIDEM) estime que «le Kamerun n’est pas une juxtaposition de bantoustans, avec des élites villageoises et tribalistes».

Le MANIDEM vient de commettre une déclaration à la suite de la récente lettre des Patriarches du Mfoundi au Président de la République, Paul Biya. Dans cette lettre qui fait suite à la libération des prisonniers anglophones, et que Cameroun-Info.Net a relayé en exclusivité, les Patriarches Beti demandent au Chef de l’État d’étendre sa générosité aux prisonniers Beti qui séjournent depuis plusieurs années déjà en prison. Car, «l’unité et la paix du Cameroun ne peuvent se faire sans le Mfoundi et sans la région du Centre».

Pour le MANIDEM, cette lettre est socialement dangereuse pour le pays et politiquement scandaleuse dans le contexte socio-politique actuel. Ci-dessous la réaction du MANIDEM:

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique