Cameroun - Lions Indomptables: Controverse autour du transfert de Zobo à Toulouse Fc

Par Marie Louise SIMO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Dec-2018 - 18h55   4771                      
0
Stéphane Zobo Internet
Alors que la Fecafoot a présenté cet attaquant espoir camerounais comme pensionnaire de Toulouse FC, dans la liste des Lions en stage au Kenya pour le match contre les Comores le 8 septembre 2018, ce club français déclare être en « attente de régularisation administrative ».

En plus de 23 premiers convoqués pour le regroupement de Nairobi au Kenya, - à quelques jours  du duel des éliminatoires de la Can 2019, Cameroun vs Comores le 8 septembre 2018 - Clarence Seedorf avait fait appel à trois joueurs de moins de 23 ans qui, bien que talentueux, ne pouvaient prétendre à une place en équipe nationale Séniors. L’entraîneur-sélectionneur avait alors  choisi l’attaquant, Stéphane Thierry Zobo, le milieu de terrain, Pe Akono Pierre et le défenseur Junior Ndedi. Dans cette liste, le Lion espoir de 18 ans,  Zobo avait été présenté comme pensionnaire  de Toulouse Fc, club français de Ligue 1 avec lequel il venait de signer un contrat professionnel.

Environ deux mois après cet épisode, le joueur camerounais n’a toujours pas rejoint ce club européen. D’ailleurs, interrogé à ce sujet,  l’unique buteur camerounais à la Can  gabonaise U17 a confié qu’il est  « toujours sociétaire d’Azur Star International, le club de maman », un club de deuxième division régional du centre. Il déclare aussi qu’il : «n’a pas compris pourquoi »,  il a été présenté à l’équipe nationale comme sociétaire de Toulouse Fc.  Des propos que semble corroborer le club français. « Au sujet de Mr Zobo, pour l’instant nous sommes en attente de régularisation administrative, quand l’administratif sera réglé, ce  sera avec grand plaisir d’échanger avec vous pour votre reportage », a répondu Perrier Doumbe de la Cellule recrutement professionnel de Toulouse dans un échange en ligne sur la question.


Fecafoot


Le flou qui plane autour de ce transfert, suscite de nombreuses  interrogations, principalement concernant l’implication dans cette affaire, de la Fecafoot, confiée aux soins du  Comité de la  normalisation. Quel serait dont,  l’intérêt du  Comité de normalisation de présenter un footballeur camerounais comme joueur de Toulouse Fc, alors que ce dernier est reconnu être un pensionnaire d’un club local où il est régulièrement aligné. En effet, le joueur en question, serait en désaccord,  apprend-on, avec son désormais «  ancien agent » - Zobo soutient que son agent est désormais sa maman, Régine Mvoue - , promoteur du club Azur Star International, par ailleurs team manager des lionnes u17. Le joueur et sa maman sont actuellement en justice pour des faits d'escroquerie de plusieurs dizaines de millions perçus de l'agent en question. «Voyant la justice resserrer son étau, la normalisation fait feu de tout bois pour étouffer l'affaire dans l'œuf et fait convoquer le joueur chez les lions indomptables pour influencer la justice, et masquer leurs magouilles, connaissant la notoriété de l'équipe nationale au yeux du public,en oubliant que nul n'est au-dessus de la loi, fut-il Lion indomptable.Toulouse Fc étant averti des problèmes en cours,est rassuré par la normalisation qu'ils se verront délivrer le certificat de transfert international, document attestant le transfert d'un joueur et délivré uniquement par la Fecafoot, au profit du Toulouse Fc et à aucun autre club.», confie une source proche du dossier.

En attendant de connaître l’issue des tractations  entre ce  footballeur camerounais, Toulouse Fc et la Fecafoot, cet espoir camerounais évolue avec le  club parental et soutient qu'il  laisse « Dieu gérer les contentieux  judiciaires », dit-il.  Zobo a marqué les esprits  grâce à son talent lors de la Can U17 au Gabon. Il était l’unique buteur camerounais avec deux réalisations.  Il a inscrit l’unique but de l’unique victoire  camerounaise dans cette compétition,  face au Gabon et a permis au Cameroun,  lors du duel contre la Guinée d’arracher un point   (1-1). 

Marie Louise SIMO

Auteur:
Marie Louise SIMO
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique