Cameroun - Lions Indomptables - Curieuse explication d’Oyongo Bitolo: «J’ai eu un malentendu avec la fédération par rapport à mon retour… Maintenant c’est le club qui est plus important»

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Apr-2017 - 15h36   34303                      
12
Ambroise Oyongo J M Nkoussa
Le défenseur des Lions Indomptables s’est exprimé sur les ondes d’une radio canadienne.

Sa sortie constitue un pan important du « Bruxellesgate ». Au lendemain de la défaite du Cameroun en amical devant la Guinée (1-2), Ambroise Oyongo Bitolo sur Snapchat  qu’il a été abandonnée par les dirigeants camerounais. « Je suis calé (à Bruxelles, ndlr) parce que je n'ai pas mon billet retour (pour Montréal ndlr). Je suis là à attendre, personne ne répond », avait dit l’ancien joueur de Coton sport de Garoua, affirmant au passage qu’il a « tout » donné pour son pays.  

Cette sortie avait choqué l’opinion, obligeant le coordonnateur administratif des équipes nationales à réagir. Contacté par Cameroon-info.net, André Nguidjol Nlend n’avait pas laissé de place au doute : « Vous savez comme moi qu’un billet d’avion est émis en aller et retour. S’il n’avait pas reçu son titre de voyage comment aurait-il fait pour prendre le vol aller ? », s’interrogeait-il alors avant d’indiquer que c’est le retour lui-même qui avait voulu repousser son voyage.

Effectivement, nous avons pu consulter le titre de voyage d’Oyongo Bitolo sur lequel il était indiqué que son voyage de Bruxelles pour Montréal devait avoir lieu le 29 mars 2017 à 10h45. C’est finalement le lendemain que ce dernier embarquera à la même heure. Autre problème, c’est son club, l’Impact de Montréal, qui a envoyé un billet en urgence.  

Une semaine plus tard, l’international camerounais s’est justifié sur les ondes d’une radio canadienne. Une explication très curieuse. « J’ai eu un malentendu avec la fédération par rapport à mon retour. Mais bon, ce qui est arrivé a pu arriver. Je suis arrivé avec un léger retard (à Montréal ndlr). Tout cela est passé, maintenant c’est le club qui est plus important, la sélection, on l’a mise de côté. On va continuer à travailler pour faire une grosse saison et amener l’Impact vers le trophée », a-t-il d’abord laissé entendre.

Revenant sur cette affaire, il affirme « Le vol devait être repoussé pour l’après-midi, mais vu qu’il n’y a qu’un seul vol tous les jours qui va de Bruxelles pour Montréal – celui du matin- donc, on n’avait pas trouvé une solution par rapport à cela. Etant donné que jusqu’à une certaine heure, je n’avais pas de retour, je me suis senti un peu abandonné. Mais après, la situation s’est régularisée grâce au club qui m’a pris un billet », ajoute-t-il.

Dans ses explications, Oyongo affirme qu’il a raté son vol du 29 mars parce qu’il est arrivé en retard. Une version quelque peu différente de celle de départ. Difficile de savoir si elle convaincra les responsables de la FECAFOOT. Des sources concordantes parlent de sanction contre le joueur.

Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique