Cameroun - Littérature: Le Pr Jean Emmanuel Pondi dédie un livre à Cheikh Anta Diop

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-May-2020 - 10h52   1746                      
9
Jean Emmanuel Pondi archives
«Cheikh Anta Diop dans la sphère des relations internationales», c’est le titre de cet ouvrage paru aux éditions Afric’Eveil et dédicacé sur par visioconférence avec l'aide de l’Institut Africain d’Informatique, le 29 avril 2020.

Le Pr Jean Emmanuel Pondi, dans son ouvrage intitulé «Cheikh Anta Diop dans la sphère des relations internationales», décrit l’intellectuel sénégalais comme un fin penseur des Relations Internationales. Qui n’a jamais été vu dans ce sens. Ainsi, pour cet ouvrage dédicacé le 29 avril 2020 en ligne, à l’Institut Africain d’Informatique (IAI), l’auteur camerounais développe le côté internationaliste du panafricaniste sénégalais.

En direct de sa chaîne You Tube ou son compte Facebook; l’auteur a présenté en une heure de temps, les six chapitres de ce livre de 197 pages, publié aux éditions Afric’Eveil.

«L’auteur part de la vision que le monde a de l’Afrique, de la décennie 1923-1933, pour poser les jalons de la jeunesse déjà très engagée de Cheikh Anta Diop, qui milite pour l’indépendance, à travers le Rassemblement Démocratique Africain (RDA) formé à Bamako en 1946… En 1948, il se signale déjà dans l’univers des relations internationales, avec son article: ‘‘Réflexion sur la renaissance africaine’’», rapporte le journal d’Etat, Cameroon Tribune paru le 6 mai 2020.

D’après le journal, le chapitre trois est la partie la plus importante de cet ouvrage, «car il se focalise sur les contributions majeures de Cheikh Anta Diop dans le champ des relations internationales, avec d’abord deux ouvrages majeurs: ‘Les fondements économiques et culturels d’un Etat fédéral d’Afrique noire’’ et ‘’L’unité culturelle de l’Afrique noire’’, publiés chez Présence africaine, dirigée par Alioune Diop, panafricaniste affirmé».

Dans le chapitre quatre, «l’auteur va évaluer l’impact de Cheikh Anta Diop sur son continent, avec notamment la création d’une académie des langues africaines en 2006 à Bamako, suivant son idéologie de langue transafricaine, et la Charte de la renaissance culturelle africaine rédigée la même année», lit-on.

L’universitaire camerounais a centré le chapitre cinq sur les critiques majeures faites aux idées diopistes: «entre Léopold Sédar Senghor, les marxistes- léninistes africains, les intellectuels occidentaux, ou des hommes comme Alain Froment, le concept de Cheikh Anta Diop a généré de nombreuses antithèses… Enfin, le chapitre six analyse le devenir de la thèse de Cheikh Anta Diop sur le terrain des relations internationales au XXIe siècle», note notre confrère.

Ce nouveau bijou coûte 6 000 F CFA sur sa forme électronique sur la plateforme Amazon et 10 000 FCFA dans sa version papier en librairie.

 

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique