Cameroun - Littérature: «Mamadou Mota: le Lion de Tokombéré. Un homme, un destin», le nouveau livre de l’écrivaine franco-camerounaise Marie Lissouck bientôt disponible

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Mar-2021 - 09h01   4956                      
17
Libération de Mamadou Mota anonyme
L’ouvrage de l’écrivaine, qui vit à paris, doit paraître ce mois de mars 2021.

C’est à travers les réseaux sociaux que Marie Lissouck, surnommée dans le milieu littéraire parisien des diasporas africaines «La petite plume du peuple», et Mamadou Mota, 1er Vice-président du MRC, alors incarcéré à la prison de Kondengui, entrent en contact. La correspondance entre les deux, qui va durer huit mois, jusqu’à la levée d’écrou du détenu, le 5 février 2021, va aboutir à la rédaction du livre intitulé: «Mamadou Mota: le Lion de Tokombéré. Un homme, un destin».

Dans un article publié dans les colonnes du journal Le Messager édition du 5 mars 2021, le journaliste Jean-Célestin EDJANGUE,  basé à Paris, qui a pu consulter le manuscrit, affirme qu’il s’agit d’un «document exceptionnel compte tenu des conditions dans lesquelles s’est déroulée la rencontre virtuelle avec une échange réel, un témoignage de la résilience d’un homme en dépit de sa condition et de son environnement physique, et une prouesse technico-technologique».

«L’ouvrage est un mélange de différents genres littéraires avec des textes à la fois romancés, poétiques, analytiques et même des interviews. L’ensemble donnant lieu à un tout cohérent, décapant, sans filtre, qui se lit comme d’autres boivent du petit lait. Il s’agit d’un récit de vie, témoignage du parcours d’un citoyen camerounais habité par la conviction profonde qu’il peut changer la vie de l’immense majorité de ses compatriotes, par l’action politique, quitte à sacrifier sa propre liberté derrière les barreaux de l’un des centres d’enfermement les plus impitoyables et inhumains d’Afrique voire du monde. C’est aussi un document pour qui veut avoir une idée précise de la vie quotidienne dans une prison centrale au Cameroun, avec ses interactions, les conditions d’hygiène et assainissement inimaginables, la promiscuité, la violence, la criminalité, les passe-droits, la déshumanisation des détenus et, bien sûr, la mort», écrit notre confrère.

Selon lui, «Mamadou Mota: le Lion de Tokombéré. Un homme, un destin» est surtout une formidable preuve de solidarité entre ceux qui vivent enfermés derrière les murs épais, froids et qui ne laissent transparaître aucune sociabilité digne, et la fenêtre extérieure qui s’ouvre au reste du monde en un clic, grâce à la prouesse des réseaux sociaux et des nouveaux médias.

«Cette contribution est surtout un océan d’espoir et autant de leçons de vie transpirent à chaque page, chaque chapitre, depuis les conversations entre une «mère» et un «fils», les conseils donnés par l’une pour illuminer par la flamme d’une bougie, les nuits noires de l’autre, lui redonner goût à la vie parce que demain il fera nécessairement jour, jusqu’à la vision du Cameroun de ce fils, en passant par le constat sans concession d’un pays piloté à vue par l’Etat Rdpciste depuis plusieurs décades», ajoute-t-il.

A travers cet ouvrage, Marie Lissouck, l'écrivaine, attend entre autres que les compatriotes, en particulier de la diaspora, «prennent véritablement conscience de ce qui se passe au Cameroun au quotidien. Et si le livre peut trouver un large écho auprès de la jeunesse, j’en serais ravie. Parce que cette jeunesse représente l’avenir de notre pays, de notre continent, l’avenir de l’humanité», confie-t-elle.

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique