Cameroun - Lutte contre la pauvreté: Le Cercle des amis du Cameroun fait des dons aux populations de la région de l’Adamaoua

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Oct-2020 - 13h58   4632                      
0
CERAC à Ngaoundéré internet
La cérémonie de distribution de ces dons a eu lieu le 17 octobre 2020, à l’esplanade de la place des fêtes de Ngaoundéré.

Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, le Cercle des amis du Cameroun (CERAC) dont la présidente fondatrice est Chantal Biya, la première dame du Cameroun, a procédé à une remise des dons aux populations de la région de l’Adamaoua. La cérémonie de remise de ces dons a eu lieu le 17 octobre 2020, à l’esplanade de la place des fêtes de Ngaoundéré.

Le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 19 octobre 2020 affirme que ce don du CERAC a été réceptionné par la directrice de l’école primaire d’application du centre; les délégués régionaux du ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille; les délégués régionaux du ministère des Affaires Sociales et enfin, la représentante des femmes et personnes handicapées de la Vina.

L’école primaire a reçu entre autres cadeaux: des boites de craie, des grandes cartes du Cameroun et de l’Afrique, des rames de papiers, des registres, des paquets de stylos, des effaçoirs, des tables-bancs, des bureaux pour le corps enseignant etc.

«Aux deux autres groupes sociaux que sont les femmes et les personnes handicapées, le CERAC a offert du matériel agricole, des équipements de formation professionnelle à l’instar des machines à coudre up-to-date, du matériel informatique, des autres accessoires de couture, des fers à repasser, entre autres et des denrées alimentaires», note le reporter du journal.

La première dame était représentée lors de cette cérémonie par madame Koulsoumi Alhadji Boukar, Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Forêts et de la Faune.  Elle était accompagnée du gouverneur de la région de l'Adamaoua, Kildadi Taguiéké Boukar; le lamido de Ngaoundéré, Sa majesté Mohamadou Hayatou Issa; ainsi que quelques autorités traditionnelles, administratives et religieuses.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique