Cameroun - Lutte contre le coronavirus: Face à l’Europe qui ferme ses frontières, le député Joshua Osih pense qu’en vertu du principe sacro-saint de réciprocité, aucun ressortissant des pays de l'espace Schengen ne doit également être autorisé d'entrer au Cameroun

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 29-Jun-2020 - 11h27   6472                      
8
Joshua Osih archives
Le continent européen sort progressivement d’un état de confinement après avoir subi gravement l’impact de la pandémie du coronavirus. Pour ne pas replonger, les pays membres de l’espace Shengen, projettent de fermer à partir du mois prochain, leurs frontières à tous les pays du continent africain, à l’exception du Maroc, de la Tunisie, de l’Algérie et du Rwanda.

Avant son entrée en vigueur, ce projet de l’Union Européenne est déjà désapprouvé par certaines personnalités. C’est le cas de Joshua Osih, député SDF, l’un des principaux partis politiques au Cameroun.

L’élu du peuple estime que son pays devrait aussi fermer ses frontières aux ressortissants des pays membres de l’U.E

«Nous ne pouvons pas être victimes d'un virus *venant de l'espace Schengen* et en payer le prix. Plus grave, ces pays se permettent de s'ériger en donneurs de leçons alors qu'ils auraient pu humblement se mettre en synergie avec nos différents acteurs locaux pour mieux gérer la crise du Covid19 afin de sauver des vies dans l'espace Schengen et au Cameroun. C'est inacceptable… En tant que Député de la Nation, j'en appelle au Président de la République de prendre ses responsabilités aux fins d'acter ou de faire acter le sacro-saint principe diplomatique de réciprocité vis-à-vis des pays de l'espace Schengen», a écrit Joshua Osih, dans une tribune publiée ce lundi 29 juin 2020.

 

DÉCLARATION - FERMETURE DES FRONTIERES.

(29 juin 2020)

Les pays membres de l'espace Schengen viennent de décider que les ressortissants de certains pays sont interdits d’entrer sur leur territoire. Tout en mentionnant que tous les 15 jours, cette liste pourrait être actualisée. C'est leur droit le plus absolu de s'isoler ou de discriminer les ressortissants des pays pouvant se rendre sur leur territoire au motif qu'ils risquent, d'après eux, d'apporter une nouvelle vague de contamination du COVID19.

Le Cameroun, si l'on s'en tient à cette liste, en fait partie. Ce qui veut clairement signifier qu'aucun compatriote même avec un visa ne peut, jusqu'à nouvel ordre, entrer dans un des pays de l'espace Schengen. 

En vertu du principe sacro-saint de réciprocité, *aucun ressortissant des pays de l'espace Schengen ne doit également être autorisé d'entrer au Cameroun durant cette période d'interdiction, quel que soit son statut diplomatique ou sanitaire. * 

Nous ne pouvons pas être victimes d'un virus *venant de l'espace Schengen* et en payer le prix. Plus grave, ces pays se permettent de s'ériger en donneurs de leçons alors qu'ils auraient pu humblement se mettre en synergie avec nos différents acteurs locaux pour mieux gérer la crise du Covid19 afin de sauver des vies dans l'espace Schengen et au Cameroun. C'est inacceptable. 

En tant que Député de la Nation, j'en appelle au Président de la République de prendre ses responsabilités aux fins d'acter ou de faire acter le sacro-saint principe diplomatique de réciprocité vis-à-vis des pays de l'espace Schengen. Le Président de la République doit de ce fait prendre ses responsabilités et imposer notre souveraineté.

Hon. Joshua OSIH

 

DECLARATION - CLOSING OF SCHENGEN BORDERS. 

 

The member countries of the Schengen area have just decided that nationals of certain countries are prohibited from entering their territory. They also mentioned that every 15 days, this list could be updated. It is their absolute right to isolate themselves or to discriminate against nationals of countries which may be allowed to travel to their countries on the grounds that they believe they risk bringing a new wave of COVID19 contamination.

Looking at this list, Cameroon, is one of these countries. This clearly means that no compatriot, even with a visa, can, until further notice, enter one of the countries of the Schengen area.

By virtue of the sacrosanct principle of reciprocity, no national of the Schengen countries should also be allowed to enter Cameroon during this prohibition period, regardless of their diplomatic or health status.

We cannot be victims of a virus introduced to us from the Schengen area and pay the price of its consequences. Worse still, these countries act as if they have lessons to give when they should have humbly put themselves in synergy with our local actors to better manage the COVID19 crisis in order to save lives in the Schengen area and in Cameroon. This is unacceptable.

As a Member of Parliament, I call on the President of the Republic to take his responsibilities and enforce or cause to be enforced the sacrosanct diplomatic principle of reciprocity vis-à-vis the countries of the Schengen area . The President of the Republic has a duty to take up his responsibilities and impose our sovereignty.

Hon. Joshua OSIH

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique