Cameroun - Lutte contre le Coronavirus: Les réfugiés installés dans la région de l’Est vont produire 300 000 masques de protection

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Jun-2020 - 09h49   620                      
0
Réfugiés centrafricains archives
C’est une initiative de la Lutherian World Federation, une organisation de l’église Luthérienne qui œuvre aux côtés du HCR pour le bien-être des réfugiés.

Les réfugiés centrafricains installés dans la région de l’Est vont apporter leur contribution à la  lutte contre la propagation du Coronavirus à travers  la production des masques de protection.

«300.000 masques de protection contre le covid 19 seront produits dans les sites de réfugiés qui sont sous le contrôle de la sous-délégation du Haut-Commissariat aux réfugiés à Bertoua. Dans ce projet, 16000 masques seront produits dans le seul site de Timangolo», précise le quotidien Le Jour dans son édition du 3 juin 2020.

C’est une initiative de  la Lutherian World Federation, une organisation de l’église Luthérienne qui œuvre aux côtés du HCR pour le bien- être des réfugiés de la crise Centrafricaine qui ont trouvé asile au Cameroun en général et singulièrement dans la région de l’Est.

Pour atteindre l’objectif fixé, «la Lutherian World Federation a mis sur pied un atelier de couture logé dans le site de réfugiés de Timangolo».  Au-delà de la lutte contre le covid 19, explique un cadre de la Lutherian World Federation, «la production et la commercialisation des cache-nez va servir d’activité qui génère des revenus aux femmes réfugiées. Notre ambition est de proposer aux femmes refugiées des modules de formation en vue de leur autonomisation».

Au sujet de la situation sanitaire dans ces camps de réfugiés, «aucun cas de Covid 19 n’a été dépisté dans un camp des refugiés à l’Est. Mais l’organisation humanitaire Onusienne a pris une longueur d’avance dans la mesure de lutte contre la maladie, car elle a déjà fait construire un centre de prévention contre le Covid 19 à Timangolo. Cette structure qui accueillera non seulement d’éventuels malades du site mais aussi d’autres malades venus d’autres cieux afin de prévenir toute probable contamination», lit-on.

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique