Cameroun – Lutte contre le Covid-19: L’ordre des médecins du Cameroun et celui des pharmaciens invitent le gouvernement à privilégier la vaccination dans le cadre de la riposte contre la maladie

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Apr-2021 - 17h20   6857                      
26
Le vaccin russe Sputnik V CIN/Archives
C’était à l’issue d’une audience que leur a accordée le premier ministre Joseph Dion Ngute ce mardi 6 avril 2021

La pandémie de coronavirus continue son inquiétante ascension sur le territoire national. Le dernier décompte des contaminations effectué par le ministère de la Santé Publique a révélé qu’en une semaine,  4 112 camerounais ont contracté le virus. Ce qui porte le nombre total de contaminés à 57 000. Pis encore, 53 nouvelles personnes  ont succombé à la maladie pendant la même semaine, rapprochant ainsi le Cameroun du triste cercle des pays qui ont enregistré au moins 1000 morts durant cette pandémie qui n’en finit plus (le nombre exact de morts est de 851).

Particulièrement inquiets, des responsables de L’ordre des médecins du Cameroun et celui des pharmaciens sont convaincus que l’on ne saurait enrayer la courbe des contaminations sans l’introduction d’un vaccin anti-covid-19 sur le territoire national  et surtout,  l’organisation d’une campagne de vaccination formelle. Ces derniers l’ont réitéré au sortir d’une audience que leur a accordée, le premier ministre, Joseph Dion Ngute, ce mardi 6 avril 2021.

«La vaccination seule pourra nous sauver de cette situation. Nous ne sommes pas à part dans le monde. Tous les pays européens et africains vont à la vaccination. C’est vrai qu’il y a des incidents. Tous les traitements ont les incidents. Il faut que le ratio bénéfices-risques soit toujours très important. C’est le cas avec la vaccination. On pourra choisir le vaccin qu’on veut. Celui qui ne veut pas le vaccin, ne le prendra pas. Moi en tant que professionnel de la santé la vaccination contre le Covid-19, comme celle contre la rougeole, la méningite, le tétanos, est une vaccination sure et sécurisée», a déclaré le Dr. Guy Sandjon Guy, président de l'Ordre National des Médecins du Cameroun.

Des convictions également partagés par le Dr. Franck Dange Nana, président du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens du Cameroun

«Nous avons proposé que la vaccination soit un point d’honneur à la réponse à cette deuxième vague. Elle est plus meurtrière, plus insidieuse. Nous perdons chaque jour, les membres de notre famille. À contrario dans les autres pays européens, en Israël, aux États-Unis, nous voyons une baisse de cette pandémie. Nous devons tous autant que nous sommes, participer à cette campagne de vaccination. Il est important de nous protéger, de protéger nos familles, car le nombre de morts ne cesse d’augmenter», a-t-il préconisé.

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique