Cameroun - Lutte contre le désordre urbain: La Communauté urbaine de Douala lance l’opération « Restituer le trottoir aux piétons » pour faciliter la mobilité urbaine

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Jun-2021 - 15h50   4775                      
5
Ville de Douala Archives
La campagne qui consiste à déguerpir les commerçants des trottoirs démarre le 22 juin 2021.

Après quatre mois de sensibilisation des commerçants dans les quartiers résidentiels Bonapriso, Bonanjo, et certains boulevards du quartier Akwa (Boulevard de la Liberté, Boulevard de la République et l’Avenue du 27 août), l’opération baptisée « Restituer le trottoir aux piétons » sera lancée ce 22 juin 2021. Elle concerne les grandes artères des cinq arrondissements territoriaux de la ville de Douala.

Le maire de la ville, Roger Mbassa Ndine, l’avait annoncé le 26 février 2021. En prélude à cette opération, une équipe de jeunes enquêteurs a sillonné les artères de la ville pour « informer et sensibiliser  tous les occupants des trottoirs concernés, en vue de les amener à coopérer à la libération de ces espaces et d’en faire dresser une typologie des occupations pour un meilleur accompagnement de la ville », a précisé le maire de Douala.

Le déguerpissement des commerçants des artères de Douala rentre dans le cadre de la lutte contre le désordre urbain engagée depuis des années par la Communauté urbaine de Douala (CUD). Une lutte dont les résultats restent insatisfaisants à cause de l’incivisme des commerçants. Du fait de la corruption et de la passivité des autorités, plusieurs artères de la capitale économique sont investies par des commerçants qui y exercent des activités, au mépris de la réglementation.

Ce désordre paralyse ainsi la circulation et crée un manque à gagner pour les operateurs économiques. Le maire de la ville a promis de lutter contre ce désordre qui ne facilite pas la mobilité urbaine. « Aucun arrangement ne sera accordé aux occupants des artères et galléries marchandes », a menacé Roger Mbassa Ndine.

Toutefois, a-t-il promis, « quelques uns qui ont la volonté de déguerpir d’eux-mêmes avant le lancement de l’opération seront accompagnés par la CUD ». Qui a par ailleurs imposé une taxe à ceux qui ne respectent pas la réglementation et détruisent le mobilier urbain. Cette taxe a déjà été approuvée par le conseil communautaire et sera appliquée dès cette année.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique