Cameroun – Lutte contre l’insécurité: Les présumés assassins de Cedrric Momo, l’étudiant en 7e année de médecine dont le corps sans vie a été repêché dans le fleuve Mfoundi, interpellés par la Police

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Nov-2019 - 14h45   12138                      
3
Cédric Momo archives
Ces derniers sont en exploitation au Commissariat du 4e arrondissement de Nkoldongo

Le Journal Essingan en Kiosque du mercredi 13 novembre au jeudi 14 novembre 2019, précise que les présumés assassins de Cedric Momo ont été interpellés le 08 novembre 2019 par les éléments du commissariat du 4e arrondissement de Yaoundé, soit deux jours après que l’on ne retrouve le corps de l’étudiant en 7e année de médecine dans le lit du fleuve Mfoundi. Après leur arrestation, ils ont été conduits au commissariat du 4e arrondissement, sis au quartier Nkoldongo à Yaoundé. D’après nos confrères, ces derniers y séjournent encore. Le journal que dirige Marie Robert Eloundou, précise que pour le moment, les enquêteurs ne peuvent révéler l’identité de ces présumés assassins ni leur nombre, car l’enquête suit encore son cours. Tout de même, une source contactée par nos confrères rapporte que la dame qui a mis la police sur le trace des présumés bourreaux de Cedric Momo, se dit menacée ainsi que ses enfants.

Rappelons que le 03 novembre dernier, Cedric Momo est sorti en compagnie de ses amis aux environs de 23 heures. Après une virée dans les bars des quartiers Ekounou et Mvog-mbi, ses amis le voyant dans un état d’ébriété, lui ont demandé de rentrer à la maison. Ce qu’il a semblé faire sur le moment. Sauf que, comme le raconte sa sœur, «Lorsque Cedric a pris congés de ses amis, il est revenu sur ses pas. d’après les déclarations faites par le barman aux enquêteurs du commissariat de Nkoldongo, Cédric a remis au barman son portefeuille, son téléphone en disant qu’il se sentait suivi. Le barman lui a alors demandé de s’asseoir et d’attendre le lever du jour, mais profitant d’un moment d’inattention, il est parti», a-t-elle confié à nos confrères d’Essingan.

Le lendemain matin, une commerçante du marché de Mvog-atangana Mballa qui connaissait la famille s’est rendue au domicile de ses parents à Mendong, pour leurs annoncer qu’elle a vu «deux bandits en train de poursuivre Cedric. Prise de peur, elle n’a pas pu crier. Elle affirme cependant les avoir entendus dire que Cédric est tombé dans les eaux du Mfoundi alors qu’ils lui couraient après»

Des recherches vont être lancées et le corps de Cedric Momo sera retrouvé le mercredi 06 novembre 2019, derrière le Lycée d’Ahala. Pour conclure, la sœur de Cédric révèle que son corps inerte a été transporté à l’hôpital pour des examens plus approfondis. «nous nous sommes rendus compte qu’il avait été copieusement battu. Il avait des blessures au niveau de la tête et des parties intimes. Nous ne savons pas encore s’il s’agit d’une simple agression ou d’un règlement de compte» a-t-elle confié à nos confrères du journal Essingan.

 

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique