Cameroun - Majorité présidentielle: Le G20 vole en éclats. Jean De Dieu Momo, Bapooh Lipot et Banda Kani pointés du doigt

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Dec-2018 - 18h07   8407                      
9
Membres du G20 Getty Images
Les premières divisions apparaissent dans la coalition des partis politiques ayant soutenu la candidature de Paul Biya à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018.

Ça sent la fin pour cette alliance de circonstance. Deux mois seulement après le scrutin présidentiel, le G20, groupe des 20 partis politiques de l’opposition ayant soutenu la candidature de Paul Biya, est plus que jamais divisé. Ce qui semblait une simple rumeur jusque-là, c’est confirmé le 14 novembre.

Les leaders du G20, ce jour-là, se sont réunis à Yaoundé pour désigner leur porte-parole et donner la position de la coalition sur quelques sujets d’actualité. La séance de travail a été marquée par trois absences de poids : le député de l’UPC, Robert Bapooh Lipot, le leader du PADDEC, Jean De Dieu Momo et Banda Kani président du NMP.

Des défections qui n’avaient rien d’anodin à en croire le porte-parole désigné du G20. « Le G20 n’est la propriété de personne. D’ailleurs, Bapooh, Momo et Banda Kani étaient les derniers à rejoindre le groupe. Nous ne pouvons pas accepter un G20 des factions. Notre réunion s’est tenue, le quorum était atteint, ceux qui ne sont pas venus sont minoritaires », a répondu Benz Enow Bate (leader du CDP), agacé à la question de journaliste de savoir où étaient les autres membres de la coalition.

Les concernés se disent surpris par ces accusations. Bapooh Lipot explique être en congé depuis la fin de la session parlementaire de novembre. La réaction de Me Momo est beaucoup moins courtoise. « J’ai appris qu’il y avait réunion la veille. J’ai alors fait comprendre à Benz Enow que le délai était trop court pour moi parce que j’avais du travail. Honnêtement, je ne savais pas qu’il y avait un problème. Je lui ai dit que j’aurais aimé être informé avant, puisque je vis à Douala. On ne peut pas me dire la veille qu’il y a une réunion et je mets à courir », explique le président du PADDEC.

Des déclarations qui laissent penser que les jours du G20 sont comptés.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique