Cameroun – Manifestation du 3 Juillet à Paris/Me Roland Dieuwou (MRC) : « (…) Les Ambazoniens, avec leurs effigies, n’avaient pas à s’immiscer dans cette manifestation-là »

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Jul-2021 - 17h13   20148                      
25
Me Roland Dieuwou capture d'écran
Le secrétaire national en charge des Affaires Juridiques et Judiciaires au sein du parti de Maurice Kamto soutient que la participation de militants sécessionnistes à l’événement de samedi dernier n’est pas la preuve que sa formation politique et les mouvements séparatistes ont conclu une alliance.

On n’en sort pas. Ce 9 Juillet 2021, on a reparlé de la participation des militants sécessionnistes anglophones à la manifestation des anti-Biya le 3 Juillet dernier à Paris. L’invité d’ABK Radio, Me Roland Dieuwou, a été interrogé sur le sujet. Le secrétaire national en charge des Affaires Juridiques et Judiciaires au MRC a fait valoir que bien qu’il reçoive du soutien des partisans de la sécession du Cameroun, son parti est pour l’unité de ce pays. « Si vous avez un problème, est-ce que vous allez trier les soutiens ? Même si vous vouliez trier les soutiens est-ce que vous êtes en mesure de faire la séparation entre tous ceux qui veulent bien soutenir la cause ? Pour nos positions idéologiques et sociales, tous les Camerounais de bonne foi en tout cas savent quelle est notre position. Si vous voulez faire allusion par exemple aux effigies séparatistes, vous n’allez pas nous faire accepter aujourd’hui que cela veut dire que nous sommes un parti séparatiste. Nous sommes résolument Républicains et pacifistes », a-t-il soutenu d’emblée, mettant au défi l’intervieweur de lui présenter « le texte, les bases de l’alliance » du MRC avec les « Ambazoniens ».   Son interlocuteur va alors lui brandir les propos du conseiller de Maurice Kamto, Albert Dzongang, qui déclarait en 2019 qu’il y avait eu des discussions avec les leaders Ambazoniens que lui et ses compagnons d’infortune avaient côtoyé lors de leur passage en prison.  

Commentant le message de félicitations que Maurice Kamto a adressé aux participants à la manifestation du 3 Juillet, Me Dieuwou  déclare : « notre communication n’a pas eu pour effet de féliciter les leaders Ambazoniens de quoi que ce soit ». Quant à la présence de ces derniers, elle peut-être selon lui, due à plusieurs facteurs. « Il est possible que ce soit un événement qui ait échappé aux services de sécurité. Il est possible qu’à un moment donné il y ait eu une sorte de débordement », suppute le jeune avocat. Il n’approuve pas la présence de ces activistes revêtus de leurs symboles et des effigies dédiés à leur cause.  

« Le débat n’est pas de vouloir ou pas les Ambazoniens. On part du principe qu’il s’agit des Camerounais qui vivent dans la diaspora. Maintenant, la manifestation est-elle une manifestation d’Ambazoniens ? Si la réponse est « oui », il n’y a pas de débat à faire. Mais si la réponse est « non », les Ambazoniens, avec leurs effigies, de mon point de vue, je l’assume, n’avaient pas à s’immiscer dans cette manifestation-là. Maintenant, ça a été fait. Est-ce que le simple fait que justement il y ait eu cette immixtion dans une manifestation de Camerounais de la diaspora, veut dire que le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun avec son président Maurice Kamto sont d »accord ou soutiennent la sécession ?  Je veux qu’on évite ce raccourci-là », s’offusque Roland Dieuwou tout en rappelant que le MRC a une position de principe qui est qu’il est pour un Cameroun uni.

    

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique