Cameroun - Marches du 22 septembre 2020: Traqué par le police, l’opposant Albert Dzongang donne de ses nouvelles

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Oct-2020 - 10h52   28295                      
13
Albert Dzongang archives
L’homme politique, allié de Maurice Kamto, affirme être en liberté et toujours au Cameroun.

On ne l’a pas vu ni entendu depuis les marches du 22 septembre 2020. Albert Dzongang fait partie des leaders politiques recherchés par la police suite à ces rassemblements initiés par l’opposant Maurice Kamto, en vue d’appeler au départ du pouvoir du Président Paul Biya.

L’ancien militant du RDPC, devenu aujourd’hui l’un des plus farouches opposants au régime en place, vit reclus, dit-il dans un message vocal qui circule sur la toile depuis le 16 octobre 2020.

«Bonjour à tous les combattants, bonjour au peuple de la liberté. Je suis votre frère Albert Ndzongang. J’ai eu beaucoup de blessures le 22 (septembre 2020, NDLR). Etant recherché, je me suis replié pour préparer les prochains évènements. Restez mobilisés. Je suis au Cameroun et je ne peux pas quitter le pays tant que notre président élu est encerclé et tant que nos frères sont en prison […] Je ne me livre pas à eux parce que ça m’empêcherai de préparer la suite; je ne suis pas physiquement prêt pour les affronter maintenant mais soyez rassurés, je suis là. Je serai là et je serai toujours là avec vous jusqu’à ce que notre pays soit libéré. Jusqu’à ce qu’il ait la prospérité pour tous et avec tous les Camerounais», a indiqué l’ancien président de la DYNAMIQUE.

Plusieurs dirigeants et militants du MRC, le parti auquel a récemment adhéré M. Dzongang, sont incarcérés depuis les marches du 22 septembre. Parmi eux, Alain Fogue, le trésorier et Olivier Bibou Nissack, porte-parole et conseiller du leader dudit parti. Maurice Kamto lui-même fait l’objet d’une assignation à résidence.

Pour l’instant, les charges qui pèseraient sur eux n’ont pas été dévoilées. Mais à en croire leurs avocats, ils seraient accusés d’être porteurs d’un projet d’insurrection.

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique