Cameroun - Marches pacifiques du MRC/Proposer Nkou Mvondo (Président du parti UNIVERS): «La marche est un moyen d’expression… quoi de plus normal ?»

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Sep-2020 - 11h38   5738                      
12
Prospère Nkou Mvondo, président de Univers Archives
Ce leader politique et enseignant de Droit à l’Université de Ngaoundéré défend la position du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun et préconise à Maurice Kamto de porter plainte contre ceux qui lui prêtent l’intention d’inciter à l’insurrection alors qu’il envisage plutôt des manifestations pacifiques.

Au sujet des marches pacifiques projetées par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) le mardi 22 septembre 2020 à travers le pays, le parti UNIVERS de Prosper Nkou Mvondo n’y trouve aucun inconvénient. Pour cet enseignant de droit à l’Université de Ngaoundéré (Adamaoua), il s’agit d’un mode d’expression somme toute logique dans une République qui a ouvert la voie au multipartisme.

« l marche pour demander le départ de Paul Biya ! C’est interdit ? Moi, parti UNIVERS, je peux marcher pour demander le départ de Paul Biya. La marche est un moyen d’expression… quoi de plus normal ? Dès lors qu’on s’ouvre, on s’ouvre au multipartisme. Cela veut dire que celui qui est au pouvoir, a des gens contre lui. Je demande à Paul Biya de partir du pouvoir. Je ne suis pas du MRC… A lui de trouver aussi d’autres moyens d’expression. D’ailleurs, ne savons-nous pas que ses militants marchent aussi souvent dans la rue pour demander son maintien, pour dire Paul Biya pour l’éternité ?», a défendu vigoureusement Nkou Mvondo sur les antennes de Info TV, le dimanche 20 septembre 2020.

Il est par ailleurs contre l’idée qu’une certaine opinion prêtée à Maurice Kamto, d’inciter à l’insurrection, et pense qu’on lui fait un procès d’intention. Il lui recommande d’ailleurs de porter plainte contre ces personnes pour «diffamation», alors qu’il en est encore qu'au stade des manifestations pacifiques.

Le parti UNIVERS, qui avait investi le candidat Cabral Libii lors de la présidentielle de 2018, a récemment annoncé qu’il ne participerait pas aux élections régionales du 6 décembre 2020, au prétexte que les dés étaient pipés d’avance. Par conséquent, il se projette vers les élections régionales et municipales, ainsi que la présidentielle de 2025.

Voic l'intervention vidéo de Propser Nkou Mvondo sur Info TV:

Nkou Mvondo sur Info TV (c) Droits réservés
Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique