Cameroun - Massacre à Kumba/Claudy Siar (animateur RFI): «Des enfants tués dans l’école de Kumba au Cameroun et le Président reste silencieux ! Aucune émotion nationale, aucun deuil national annoncé ! Rien ??! Le petit peuple n’est rien...»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 28-Oct-2020 - 06h58   10292                      
16
Claudy Siar archives
Dans un message publié sur sa page Facebook le 27 octobre 2020, l’homme de 55 ans rend hommage à toutes les victimes de tueries ces derniers jours dans plusieurs pays d’Afrique.

L’émotion provoquée par la tuerie barbare des enfants dans une école de Kumba le 24 octobre 2020, a largement dépassé les frontières nationales.

Dans un message sur sa page Facebook mardi, l’animateur-producteur d’émission Claudy Siar s’est dit choqué par le manque de mobilisation après cette cruelle tuerie. Le présentateur de «Couleurs tropicales» sur RFI (Radio France Internationale) en a profité pour rendre hommage à toutes les victimes des tueries ces derniers jours dans plusieurs pays d’Afrique.

Voici son message:

«La vie n’a plus de valeur en Afrique ?! Des enfants tués dans l’école de Kumba au Cameroun et le président reste silencieux !! Aucune émotion nationale, aucun deuil national annoncé ! Rien ??!  Le petit peuple n’est rien... En comparaison avec l’émotion internationale suscitée par le lâche assassinat du Pr Samuel Paty en France, ça en dit long sur les mentalités de certains. Ici et là on tue au nom d’un pouvoir en place, au nom d’un pouvoir à conquérir !

On tue, on détruit... et on hypothèque l’avenir des jeunes et cela de génération en génération. Hommage aux victimes de la barbarie politique au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Nigeria... Face à elle nous résisterons !!!  Seules des barbares aux mentalités arriérées peuvent expliquer de tels actes.

Après, il faudra l’intervention des occidentaux pour séparer les belligérants comme en: RDC, ÉRYTHRÉE, SOUDAN DU SUD, CÔTE D’IVOIRE, LIBERIA, SIERRA LEONE ...

La communauté dite internationale est obligée de nous gérer comme des enfants turbulents dans une cour d’école !!  Ne sommes-nous pas capables de nous assumer et de régler nos conflits ?! Apparemment non !! Quelle honte !», a écrit le guadeloupéen, ancien Délégué interministériel à l'Egalité des Chances des Français d'Outre-mer.

 

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique