Cameroun - Massacres de Kumba: L’Observatoire du Développement Sociétal tance le silence complice de certains partis politiques d’opposition

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 28-Oct-2020 - 08h41   4603                      
2
Lilian Engoulou Koulou Yannick Kenne
Cette organisation de la société civile dénonce par ailleurs un réseau d’organisations criminelles, établies à l’intérieur et à l’extérieur du pays, et qui se recrutent parmi des pays étrangers et même des médias également.

Les tueries perpétrées le samedi 24 octobre 2020 au Mother Francisca International Bilingual Academy de Kumba, dans la région du Sud-Ouest, continue de susciter l’émoi de la communauté nationale et internationale. Les réactions se succèdent, quatre jours après cette horreur, que condamne à son tour avec fermeté, l’Observatoire du Développement Sociétal (ODS). Cette organisation de la société civile s’en est offusquée, au cours d’un point de presse le mardi 27 octobre 2020 à Yaoundé.

L’ONG croit savoir que cette barbarie est l’œuvre d’organisations criminelles, établies à l’intérieur et à l’extérieur du pays, qu’elle a déjà débusquées mais se refuse encore de décliner leur identité. En effet, elle envisage de les trainer en justice, aussi bien au Cameroun qu’à l’étranger.

«L’ODS dénonce la coalition d’intérêts subversifs qui met en réseau certains pays de l’étranger, les partis politiques et les organes de presse qui leur apportent des soutiens de divers ordres, renforçant ainsi leur capacité de nuisance de manière exponentielle», tonne Lilian Engoulou Koulou, le coordonnateur général de l’ODS. Ce dernier indique que ces organisations criminelles se recrutent parmi les pays étrangers, des partis politiques de l’opposition, ainsi qu’au sein de la presse.

«Une certaine presse se pose implicitement en plateforme et relais de communication et de propagande pour ces groupes assassins», renchérit le patron de l’ODS, qui exhorte par ailleurs «les autorités publiques d’activer tous les services spécialisés et opérationnels pour démasquer ces ennemis de la République et les conduire devant les juridictions compétentes, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, car il est clair que le cap de l’horreur franchi par ces criminels appelle une réponse d’une implacable fermeté».

Le gouvernement a prescrit une enquête pour tenter de démêler l’écheveau et d’identifier les auteurs du massacre de Kumba, afin que ceux-ci puissent répondre de leur crime devant les juridictions compétentes.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique