Cameroun: Maurice Kamto sera le candidat du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun à la présidentielle 2018

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Apr-2018 - 12h19   2784                      
17
Maurice Kamto, président du MRC MRC
Il a été investi à l’issue de la deuxième convention ordinaire de ce parti politique qui s’est tenue du 13 au 15 avril à Yaoundé.

Le moment le plus attendu de la convention du MRC était sans aucun doute l’élection du président du directoire national. Ceci d’autant plus que selon les statuts adoptés quelques heures avant ce scrutin, c’est le président de ce directoire qui défendra les couleurs du parti à l’élection présidentielle.

Sans surprise, la liste dirigée par Maurice Kamto était la seule en course. Mais alors que l’ensemble de l’assistance réclamait un vote par acclamation, l’ancien ministre exigera la tenue d’une élection. Elle se déroulera avec au final une victoire écrasante de Maurice Kamto, porté en triomphe par les acclamations des militants.

Dans son discours d’investiture, le candidat du MRC à l’élection présidentielle affirmera que sa main est tendue en direction des leaders et des militants de toutes les autres formations politique du Cameroun, y compris du RDPC. «J’en appelle à leur sens patriotique, afin que tous ensemble nous relevons ce pays que nous aimons tous» dira-t-il.

Dans sa déclaration de politique générale, Maurice Kamto a pour leitmotiv, l’alternance dans la paix. Il a parlé, entre autres sujets, de la participation des Camerounais au processus électoral. Sur ce point, le MRC continue sa sensibilisation pour les inscriptions massives sur les listes électorales, l’observation des élections.

Pour s’assurer que leur vote compte, le MRC entend déployer des observateurs sur les 25 000 bureaux de vote que compte le pays, le MRC va déployer au moins 50.000 scrutineers pour surveiller et défendre leur vote. Il plaide pour la réforme consensuelle du Code électoral qui permettra par exemple d’avoir une élection présidentielle à deux tours ou encore un bulletin unique.

Il a aussi expliqué pourquoi le MRC n’a pas pris part aux dernières sénatoriales: d’abord parce que son parti pense que le chef de l’Etat devait anticiper les élections régionales avant les sénatoriales pour que les sénateurs représentent les régions et non les communes.

Sur la crise anglophone, il dit tout mettre en œuvre pour qu’une solution pacifique soit trouvée à cette crise qui touche la population. Maurice Kamto invite les députés, représentants le peuple à s’investir sur cette question.

Le parti qui se définit comme le souffle de l’espoir poursuit son implantation dans les dix régions afin de bénéficier d’une assise nationale incontestable. Au cours des prochaines consultations électorales, le MRC annonce au peuple camerounais qu’il présentera des candidats partout où le RDPC présentera des candidats ; une option qui signifie que le MRC présentera des candidats dans toutes les circonscriptions électorales du Cameroun. De la détermination pour des échéances certaines avec des responsables nouvellement adoubés par la 2ème Convention du parti.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique