Cameroun - Me Alice Nkom (réagissant à la mesure de Paul Atanga Nji qui interdit la vente des machettes dans les régions anglophones) : « c’est une décision qui lui ressemble »

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 01-Sep-2020 - 16h51   6781                      
7
Alice Nkom capture d'écran
L’avocate considère la réglementation de l’usage comme une décision qui limite les possibilités des cultivateurs. et qui risque de les affamer.

Alice Nkom n’approuve pas l’arrêté du ministre de l’administration territoriale qui restreint la possession des machettes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Interrogée par ABK Radio le 31 Août 2020, l’avocate émérite a vertement critiqué la mesure de Paul Atanga Nji. « Vous croyez que quand on égorge les moutons avant le Ramadan on prend les machettes ? Un simple bon couteau suffit. J’espère que sur la liste  il a mis « machettes et couteaux et beaucoup d’autres choses », a-t-elle ironisé.  « Il sort un document comme ça ! Que les cultivateurs vont faire quoi ? Depuis quand l’Etat du Cameroun a mécanisé l’agriculture ? Comme l’agriculture pour manger tous les jours ? Depuis quand ils ont donné des machines ? Tout ce qu’on a donné ici ce sont la houe et la machette. Il veut acculer toutes ces personnes là  à la faim et au chômage aussi ? C’est complètement ridicule ça ! », s’indigne-t-elle. « C’est une décision qui lui ressemble », lâche-t-elle en réponse à une question de l’interviewer.   « Il est comment ?  », relance-t-il. Réponse de  Me Alice Nkom « Vous le connaissez non ! Ça veut dire que cette décision lui ressemble ! Si c’est quelqu’un d’autre qui avait pris ça j’aurais peut-être dit que ça ne lui ressemble pas ! »

Me Alice Nkom a estimé que le ministre Atanga Nji a pris l’arrêté du 18 Août  2020 parce qu’il s’ennuyait. « Je pense que monsieur le ministre n’a pas beaucoup de choses à se mettre sous la dent en ce moment hein ! Aller courir après les gens, les faire arrêter, bavarder… Je crois qu’il n’en a pas beaucoup »,  a dit la première femme avocate du Cameroun  bien décidée à tourner le ministre de Paul Biya en bourrique.  La preuve par cette critique en règle de la gestion des sinistrés des dernières inondations à Douala. « Et puis distribuer l’argent ou le riz sans se soucier de savoir si  ça va arriver aux destinataires alors il faut bien qu’il s’occupe ! (…) Il envoie les matelas  que les gens vont mettre où ? Les maisons sont inondées. Ça correspond à la vision du président Biya d’un ministre de la République au 21ème siècle », se désole  cette pourfendeuse du régime Biya.  Alice Nkom déclare que si elle avait été présidente de la République, elle n’aurait pas nommé Paul  Atanga Nji ministre.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique