Cameroun - Médias: Jacques Maboula Mboya (maire de Yabassi) appelle au boycott de la chaine de télévision Canal 2 International

Par Wiliam TCHANGO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jan-2018 - 19h44   11448                      
13
Canal 2 International Archives
Dans un message posté sur sa page Facebook, celui qui venait tout juste d’être élu à la tête de la plateforme «Une Nouvelle République» devant soutenir la candidature de Maitre Akere Muna à l’élection présidentielle fustige la censure subie par Bernard Njonga, président de Croire au Cameroun (CRAC) alors qu’il s’apprêtait à être reçu par Jean Bruno Tagne dans l’émission « La Grande Interview). Il dit avoir déjà été lui-même victime d’une censure sur cette chaine de télévision privée du groupe TV +.

L'interdiction de l'édition du mardi 16 janvier 2018 de l'émission  "La Grande Interview" sur Canal 2 International qui devait recevoir Bernard Njonga, président du CRAC  continue de faire des vagues sur les réseaux sociaux. Des internautes continuent d'exprimer leur déception face à ce qu'il qualifie de "manque de professionnalisme" de la part de la chaine de télévision du groupe TV+. 

Dans une sortie sur sa page facebook mercredi, Canal 2 International faisait savoir que l'interdiction de cette émission n'avait rien à voir avec son invité. Il s'agissait, à expliqué la chaine, d'une sanction à l'encontre de son présentateur Jean Bruno Tagne, accusé d'indiscipline. « Du haut de sa responsabilité de directeur général adjoint, chargé du développement dont est investi, Jean-Bruno Tagne, a fait diffuser la bande d’annonce du programme « La Grande Interview » dont il est le présentateur, en marge de la réglementation, faisant croire à une validation de la direction générale. Pire encore, ce dernier a poussé plus loin en faisant unilatéralement venir l’invité pour cette émission en direct, créant à ce dernier un préjudice certain et discréditant par la même occasion toute notre chaîne auprès de nos millions de téléspectateurs surpris de l’annulation du programme annoncé. Aucune censure donc de cet invité de haut vol que nous recevrons dans les règles nous l’espérons dans les jours à venir, et que nous avons déjà eu à accueillir dans plusieurs programmes dans notre Chaîne de télévision », s'est justifié Canal 2 International.

Une sortie qui a n'a pas calmé les internautes. Dans un post laissé sur sa page Facebook, Jacques Maboula Mboya, maire de Yabassi et tout nouveau président de la Plateforme "Pour la Nouvelle République" qui soutient la candidature de Maitre Akere Muna à la Présidence de la République, appelle au boycott de ce média privé. "En conséquence de ces actes destructeurs des offres politiques existantes, je ne passerai plus sur canal 2 international ni n'accorderai d'interview à cette chaîne de télévision jusqu'à diffusion libre et sans préjugés des leaders politiques ainsi censurés dans l'arène. Par la même occasion j'appelle toutes les forces politiques œuvrant POUR une alternance en 2018 à ne plus accorder une audience à Canal 2 international par solidarité envers notre devoir patriotique et républicain commun à l'égard de notre cher et beau pays le Cameroun", écrit-il.

 

Intégralité de son message

« Mes très chers amis, depuis mon ralliement en soutien à la candidature de Maitre Akere Muna, et ma désignation comme PRÉSIDENT de la PLATEFORME POUR LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE, Canal 2 International me met une pression pour un entretien gratuit que je voudrais bien leur accorder. Voyez-vous s'ils ont oublié avoir censuré il y a quelques temps mon passage dans « L'Arène », un dimanche avec Louis Roger Nouadjeu, moi je n'ai pas oublié; et dimanche passé ils ont censuré le passage du PRÉSIDENT du CRAC, Bernard Njonga dans l'émission « L'Arène ». En conséquence de ces actes destructeurs des offres politiques existantes, je ne passerai plus sur canal 2 international ni n'accorderai d'interview à cette chaîne de télévision jusqu'à diffusion libre et sans préjugés des leaders politiques ainsi censurés dans l'arène. Par la même occasion j'appelle toutes les forces politiques œuvrant POUR une alternance en 2018 à ne plus accorder une audience à Canal 2 international par solidarité envers notre devoir patriotique et républicain commun à l'égard de notre cher et beau pays le Cameroun. TOUS ENSEMBLE pour la NOUVELLE RÉPUBLIQUE MAINTENANT. »

JACQUES Maboula Mboya Président de la PLATEFORME POUR LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE MAINTENANT

SUR LE MEME SUJET:



Auteur:
Wiliam TCHANGO
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique