Cameroun – Médias : La CRTV va former les journalistes de la télévision publique gabonaise

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Nov-2021 - 17h57   3445                      
3
Charles Ndongo et son hôte gabonaise CRTV
La directrice générale adjointe de Gabon Télévisions Mireille Dirat a été reçue en audience le 24 Novembre par le directeur général Charles Ndongo.

La télévision publique gabonaise veut se mettre à l’école de la Cameroon Radio Television (CRTV). Gabon Télévisions vient de dépêcher à Yaoundé sa directrice générale adjointe pour évoquer le projet avec la télévision nationale camerounaise.  Dans son journal de 13 heures de ce 25 Novembre, le Poste National de la CRTV rapporte que Mireille Dirat a été reçue en audience le 24 Novembre par son directeur général Charle Ndongo.  Le groupe Gabon Télévision aimerait que l’Office de radiodiffusion Télévision publique du Cameroun forme ses reporters dans le cadre d’une coopération qui verrait les deux chaînes nationales échanger leurs  contenus respectifs.

 « C’est un rêve que je réalise. Un double rêve parce que, au nom du directeur général, nous rêvions  de tout ce qui vient d’être dit au cours ce t échange C’est-à-dire envisager un partenariat entre la CRTV et le Groupe Gabon Télévisions et de voir que ce qui avait été amorcé est en train de se matérialiser. Je pense que les deux peuples vont être très heureux. Et partant la sous-région. Parce que ça va permettre de mettre en évidence  tout ce qui se passe de part et d’autre », a réagi la journaliste de formation sur l’antenne de la CRTV-Radio.      

Le Groupe Gabon Télévisions possède une chaîne généraliste nommée Gabon Première et une chaîne thématique qui s’appelle Gabon Culture. Son ancêtre, la RTG, voit le jour en 1963.  Le site gabon4you raconte que ses premières émissions débutent au soir du 9 mai 1963 à 21 heures 30.A cette époque là, le Gabon est parmi les premiers pays en Afrique noire francophone à avoir une chaine de télévision. "L’année 1977 marque un changement dans les habitudes télévisuelles des Gabonais avec la création d’un second canal, RTG 2, dont la réception reste limitée au début à la capitale Libreville et à sa périphérie. La première chaîne change de nom et prend alors celui de RTG 1. En 2012, la RTG 1 est rebaptisée Gabon Télévision avec le changement de nom du groupe RTG survenue en 2011 pour devenir le Groupe Gabon Télévisions", écrit le médiaum numérique.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique