Cameroun - Médias: Les journalistes de Vision4 appellent le DGSN à neutraliser les «ennemis du Cameroun»  sur les réseaux sociaux (Vidéo)

Par Wiliam TCHANGO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Jul-2017 - 13h36   16449                      
137
Ernest Obama (Vision 4 TV) CIN Screen Capture
Ernest Obama et Jean Jacques Ze pensent qu’il est temps que tous ceux qui «dénigrent » le Cameroun et ses personnalités sur les réseaux sociaux soient interpellés.

Pour conclure l’émission « Tour d’horizon », édition du lundi 24 juillet 2017, le présentateur Ernest Obama a tenu à suggérer au Délégué général à la sûreté nationale (DGSN) Martin Mbarga Nguélé, une solution pour neutraliser tous les camerounais qui « dénigrent » le Cameroun et ses personnalités sur les réseaux sociaux.  Le Directeur général de la Télévision Vision 4 dit avoir identifié quatre camerounais de la diaspora (deux aux Etats-Unis, un en France et un en Allemagne) réputés dans cet exercice.

A défaut de les interpeller dans leur pays de résidence, il suggère de couper leurs relais au Cameroun. Il s’agit des personnes qui partagent leurs publications sur les réseaux sociaux. « Les Mathieu Youbi (un des administrateurs de la page Le Cameroun c’est le Cameroun, Ndlr) qui reprennent leurs choses là, ils doivent être interpellés, convoqués à la DGSN pour leur demander pourquoi ils partagent les choses où on insulte les gens. Ça ne doit pas continuer comme ça, ou on n’est dans un Etat de Droit ou on est dans la barbarie et chacun achète sa machette… » S’insurge-t-il. Bien avant cette conclusion cinglante, son collègue Jean-Jacques Ze avait déjà au cours de ce programme promis avec colère et détermination de dénoncer et faire interpeller toute personne qu’il verrait s’attaquer au Cameroun et à ses personnalités sur le réseau social Facebook.

Estimant faire partie des personnes ciblées par cette sortie, le journaliste camerounais en exil Boris Bertolt a réagi par une publication laissée sur sa page lundi en après-midi. « Monsieur Obama retenez que toute imposture a une fin et viendra certainement le jour où je vais vous demander de tenir ces mêmes propos et vous n'aurez que vos larmes pour pleurer. Et ce jour n'est pas loin mon cher. » A-t-il indiqué en conclusion de son message. Affaire à suivre ( ?)

La suite en Vidéo:

 

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Wiliam TCHANGO
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique