Cameroun - Mesures de déconfinement/Jean Bruno Tagne (journaliste): «Le message (d'impuissance) du gouvernement est très clair: sauve qui peut»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 01-May-2020 - 12h26   12486                      
29
Jean Bruno Tagne archives
Notre confrère estime que le gouvernement s’est en quelque sorte, désengagé dans la lutte contre le COVID-19, notamment les mesures barrières.

Alors que le pays enregistre près de 1900 cas confirmés de COVID-19, dont quelques 950 personnes guéries et 59 décès, le Président Paul Biya a décidé de mettre en œuvre les premières mesures de déconfinement.

Parmi ces mesures annoncées le 30 avril 2020 par le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute, il y a:

- l’ouverture au-delà de 18 heures, des débits de boissons, des restaurants et des lieux de loisirs, avec obligation pour les clients et usagers de respecter les mesures barrières, notamment le port du masque de protection et la distanciation sociale;

- la levée de la mesure réduisant le nombre règlementaire de passagers dans tous les transports en commun par bus et taxis. Le port du masque restant obligatoire et la surcharge interdite.

Certains estiment que ces mesures arrivent un peu tôt alors que le pays fait encore face à la pandémie. C’est le cas du journaliste Jean Bruno Tagne, qui a réagi ce 1er mai sur sa page Facebook.

«Le message (d'impuissance) du gouvernement est très clair : sauve qui peut.  Que celui qui veut boire, boive sans limite;  que celui qui veut danser, danse si ça lui chante;  que les taxis qui veulent faire le plein d’œuf ne se gênent surtout pas.  Distance de sécurité ? On s'en fout.  Chacun pour soi, Dieu pour tous. Et le peuple est content», ironise-t-il.

 

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique