Cameroun - MINUSCA: Le Cameroun s’apprête à déployer de nouveaux hommes en République Centrafricaine

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Sep-2020 - 14h18   1410                      
0
5e contingent camerounais en route pour rejoindre la Minusca MINDEF
Ce sera le 7ème bataillon camerounais de la MINUSCA depuis le début de la crise dans ce pays.

Le Cameroun s’apprête à déployer de nouveaux hommes en terre centrafricaine dans le cadre de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique (MINUSCA). C’est ainsi que «750 militaires et 86 réservistes ont achevé avec succès leur mise en condition opérationnelle, afin de remplir dans de bonnes conditions leurs missions futures sur le territoire centrafricain», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 14 septembre.

La cérémonie de clôture de leur formation de pré-déploiement a eu lieu le 11 septembre 2020, dans l’enceinte du Centre d’entraînement et d’aguerrissement en zone forestière des forces de défense camerounaises de Motchéboum, dans la région de l’Est. Elle était présidée par le commandant de la première région militaire interarmées, le général de brigade Simon Ezo’o Mvondo.

La formation du 7ème bataillon camerounais de la MINUSCA a débuté le 6 juin 2020, et s’est achevée le 11 septembre dernier. Selon le chef de bataillon Laurent Nseke Dibombe, directeur d'instruction de la formation pré-déploiement, cité par notre confrère: «les modules de formation ont entre autres, porté sur la connaissance générale des missions onusiennes, le développement des aptitudes et compétences individuelles, ainsi que l'acquisition des aptitudes collectives. Les missions spécifiques du bataillon au sein de la MINUSCA devraient, s’appesantir sur les escortes de convoi, le contrôle des foules, la protection des civils, les patrouilles pédestres et motorisées».

Quant au général Simon Ezo’o Mvondo, il a recommandé aux récipiendaires «de mettre en pratique les enseignements reçus au cours de cette formation, mais surtout d'être en phase avec les idéaux et l'éthique prônés par les Nations unies. Souvenez-vous en permanence des règles d’engagement et prenez garde à ne pas enfreindre les prescriptions relatives à la protection des civils, et notamment celles ayant trait aux exploitations et abus sexuels», peut-on lire.

Enfin, le commandant de la 1ère région militaire interarmées leur a dit que: «tous ceux qui feront l'objet d'allégations allant dans ce sens seront non seulement immédiatement rapatriés, mais sanctionnés avec la dernière énergie», affirme le reporter.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique